PS Chaville
PS Chaville

Tribune groupe socialiste – Novembre Décembre 2016 – Chaville Magazine.

LE MAIRE FAIT MACHINE ARRIÈRE

Le dernier conseil municipal a été l’objet d’une marche arrière sur plusieurs délibérations que nous avions fortement contestées lors des mois précédents.
Premier retour en arrière sur la prime du 13e mois que la municipalité voulait raboter en fonction des arrêts maladies des agents municipaux. Voilà une mesure inefficace. Au lieu de renforcer la prévention, la municipalité a préféré la voie de la punition. Nous avons voté contre en juin dernier. Devant l’émoi et la colère suscités par cette décision injuste auprès des employés municipaux, le Maire a annulé cette délibération.
Deuxième retour en arrière sur le montage financier du projet Maneyrol dont les modalités vont être revues. Ce recul va entraîner un retard dans la construction. Au vu des contestations légitimes portées par les riverains, nous invitons la municipalité à ouvrir une phase de concertation.
Troisième retour en arrière sur l’aménagement de l’avenue Roger Salengro. Le Maire a présenté un projet où 45 % des places de parking étaient supprimées et notamment au centreville. Son argument ? Le Monoprix va construire un étage de parking supplémentaire dans son projet de rénovation. Aux dernières nouvelles, il semble que cela ne soit pas possible en raison de fondations insuffisantes.
La pétition lancée par les commerçants cet été a été signée par plus de 800 chavillois. Il semble que le projet d’aménagement a été remodelé puisque des places de parking ont été intégrées de nouveau. À quelle mesure ? Nous l’ignorons. Ces places seront-elles suffisantes ? Nous l’ignorons.
Il semble que la priorité donnée aux promoteurs immobiliers au détriment du reste connaisse des limites. Les Chavillois font entendre leur voix depuis plusieurs mois.

Tribune groupe socialiste – Septembre Octobre 2016 – Chaville Magazine.

POUR DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA JEUNESSE À CHAVILLE

À la suite de la suppression des classes externées, les parents d’élèves ont été plus de 800 à signer une pétition pour s’inquiéter du désengagement de la municipalité à l’égard des enfants chavillois.
En effet, en 2016 le budget Jeunesse au global pèse 48 % du budget total de Chaville pour 11,7 millions d’euros.
En 2012, ce même budget Jeunesse pesait 52 % du budget total pour 13,1 millions.*
Le budget consacré par le Maire de Chaville a baissé de 10 % en 4 ans soit 1,4 million d’euros en moins en 2016. C’est beaucoup! Et nous pensons que ce n’est pas fini.

Ce désengagement de la municipalité a été progressif. Fermeture des structures en août, diminution du nombre de places disponibles en centre de loisirs, moins de sorties extérieures, suppression de la subvention aux projets scolaires, augmentation des tarifs, moins d’ATSEM dans les écoles maternelles, moins de séances de piscine, etc.

Au programme l’année prochaine ? Une baisse des capacités des centres de loisirs primaires qui seront habilités pour 70 enfants par centre. Contre 130 enfants il y a quelques années. Tant pis pour ceux qui sont sur liste d’attente.

Nous appelons à la remise à plat du projet Jeunesse dans son ensemble à Chaville. Aujourd’hui on assiste à une sorte de zigzag dans le domaine depuis de nombreuses années. L’objectif du Maire est clairement de baisser le coût structurel de l’enfance sur le budget de Chaville. Si nous partageons l’exigence de maîtrise du budget d’une manière générale, nous constatons qu’il n’y a pas de projet solide proposé par la Municipalité : moins de subventions pour les associations, création puis suppression de l’École des Sports, l’orientation aujourd’hui est à un partenariat avec le Dynamic Sèvres (association des associations qui est le modèle à Sèvres) quid de nos associations chavilloises ?… D’année en année, le Maire tâtonne, varie, économise surtout.

A quand les États généraux pour la Jeunesse à Chaville?

Nous vous souhaitons à tous une belle rentrée 2016 !

*source : Chaville Magazine avril 2012 n° 98.

Tribune groupe socialiste – été 2016 – Chaville Magazine.

AMÉNAGEMENT DE L’AVENUE ROGER SALENGRO. OBJECTIF : RENDRE L’AVENUE PLUS SÛRE ET PLUS BELLE

Enfin ! Après deux ans d’attente, le projet d’aménagement Roger Salengro est présenté aux Chavillois. Nous n’avons pas encore tous les détails mais les schémas présentés à l’exposition de la Mairie de Chaville (du 25 mai au 26 juin) permettent de se faire une idée plus précise du projet.
C’est un projet structurant pour Chaville que nous avions proposé lors des municipales en 2014.
Il y a des points positifs dans le projet présenté : plus de trottoirs pour les piétons, plus de pistes cyclables, la volonté de ralentir le trafic.
Voici quelques-unes de nos propositions pour le réaménagement de l’avenue :
Nous allons proposer la pose d’un enrobé spécial pour la route afin de diminuer les nuisances sonores. De même, la sécurisation des piétons et des cyclistes est un point essentiel : particulièrement aux différents carrefours Passerelle, Puits Sans Vin et Pointe de Chaville. La mise en place de « zones 30 » est aussi un facteur important de sécurisation.
Nous nous interrogeons sur les places de stationnement. Sur le schéma nous constatons que les places de stationnement sont moins nombreuses voire certaines ont disparu sur la zone des commerces du centre ville (près du Tabac/Libraire et Boulangerie). La Pointe de Chaville mériterait aussi des places supplémentaires pour valoriser l’activité de nos commerçants. A l’Atrium, on peut poser la question de la contre-allée pour les places de stationnement. On aurait aimé tester l’hypothèse d’une allée centrale pour garer les voitures et la possibilité de faire demi-tour.
Globalement, nous regrettons le manque de variation et l’uniformité du projet en dehors de la zone qui borde le nouveau centre ville qui est traité différemment. C’est l’occasion de mieux soigner les entrées de ville, le carrefour de la Passerelle, l’Atrium pour embellir Chaville. Ce dossier n’a pas été présenté en Conseil municipal à la date où nous écrivons cette tribune (27 mai 2016) mais nous le suivrons avec attention.
Retrouvez tous nos articles sur le sujet sur notre site Chavillepourvous.fr.  http://chavillepourvous.fr/
Nous vous souhaitons un excellent été !

Tribune groupe socialiste – Mai 2016 – Chaville Magazine.

UN BUDGET 2016 AMPUTÉ DE 500 000 EUROS POUR LES FAMILLES: NOUS VOTONS CONTRE.

L’année dernière la ville de Chaville a réalisé un excédent budgétaire de 3 millions, ceci est dû en partie à une augmentation sans précédent des tarifs demandés aux familles et à une baisse des subventions pour les associations.
Cette année, on prend le même et on recommence.
Nous avons voté contre ce budget qui d’année en année dégage des excédents de fonctionnement tout en vidant de sa substance la politique éducative, associative et culturelle de Chaville. Bref tout ce qui crée le lien social, la mixité, la rencontre, l’échange. En 2016, le budget alloué à la jeunesse baissera de 500 000 euros. Il n’y aura plus de classes externées par exemple, l’ensemble des associations de parents d’élèves sont mécontents de cette décision unilatérale de la municipalité.
Une baisse des agents communaux est aussi à prévoir, la fréquentation des centres de loisirs baissant fortement depuis l’augmentation des tarifs.
Il n’y aura plus de subvention communale aux coopératives scolaires, mais un budget alloué (sur quels critères nous l’ignorons) par la municipalité pour les projets scolaires.
Nous avons aussi voté contre le projet immobilier à Alexis Maneyrol qui doit commencer cette année. Tout d’abord les réponses données par le Maire sur les risques géologiques ont été insuffisantes. Ensuite, c’est une fois encore la vente à un promoteur immobilier d’un terrain communal (après la Sécurité sociale et le terrain près du Collège Jean Moulin) et les équipements publics prévus seront moindres par rapport à maintenant. Rien de précis n’est envisagé pour les associations pendant la période de transition qu’est la construction.
Enfin, nous avons proposé un dispositif d’accession à la propriété à un prix moindre pour les Chavillois (5 ou 6 logements sur les 80 prévus). Le Maire a refusé. Une fois de plus, le tapis rouge est déroulé pour les programmes immobiliers de luxe inaccessibles pour 90% des Chavillois et ce n’est pas notre conception de la vie locale.

L’équipe Chaville Pour Vous
Catherine Lime-Biffe, Joël Lebreton et Nicolas Tardieu

Tribune groupe socialiste – Mars 2016 – Chaville Magazine.

NOTRE POSITION SUR LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2016.

 

En Février, le conseil municipal a porté sur les orientations budgétaires de la ville.

Comme depuis 2012, le Maire endosse son rôle de politicien de droite pour expliquer que toutes ses volontés d’investissements sont bridées par la politique nationale (de gauche), et lui impose un budget de rigueur. Comme depuis 2012, il oublie que c’est son propre camp (et donc lui-même député) qui a voté la mesure budgétaire pour les collectivités territoriales et que s’ils reviennent au pouvoir en 2017 les économies dans ce domaine seront accentuées.

La réalité c’est que sa vision pour Chaville se résume essentiellement à un empilement de programmes immobiliers hauts de gamme dans lesquels sont intégrés le minimum légal de logements aidés.

Nous avons proposé d’allouer un budget pour des projets concernant la jeunesse, l’écologie, le développement économique. Sans succès.

Nous avons aussi proposé que 5 % du budget d’investissement devienne participatif. La municipalité n’a pas répondu.

Le budget présenté sera dans la continuité de 2016 : baisse de la masse salariale, mutualisations de services. Le chantier de cette année sera le transfert du centre technique municipal pour permettre à l’ensemble immobilier de la rue Maneyrol de sortir de terre.

Bonne nouvelle pour le stade Jean Jaurès qui va être rénové. Nous soutenons fortement ce projet, qui était une de nos propositions de notre programme pour les municipales de 2014, et que nous avons proposé à de multiples reprises depuis.

Nous serons très vigilants pour que cette rénovation ne soit pas repoussée d’année en année comme c’est le cas pour de nombreux projets.

Nous avons interrogé le Maire sur la fusion du 92 et du 78 qui nous inquiète beaucoup sur la question budgétaire (et de la taxe d’habitation). Il est regrettable de constater que la motivation de ce projet est de contrer le Grand Paris et la Région, pour continuer à cultiver l’entre soi au Conseil Général… Bref, des motivations politiciennes dont les citoyens ne veulent plus.

Tribune groupe socialiste – Janvier Février 2016 – Chaville Magazine.

DE LA VOLONTÉ POLITIQUE POUR PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT

En décembre, la COP 21 a été un succès majeur pour la diplomatie française et le multi-latéralisme, l’Accord de Paris a été signé par 195 pays. C’est le premier accord universel sur le climat, ambitieux, contraignant juridiquement et suivi dans le temps. L’objectif est de limiter l’augmentation de la température à 1,5° pour préserver notre planète.
Cette prise de conscience inédite (des pays, entreprises, acteurs locaux, associations…) est positive.
Chacun d’entre nous doit devenir un acteur de la COP 21, et l’échelle locale est particulièrement pertinente.

À Chaville, en décembre, le Plan Local d’Urbanisme a été révisé lors du dernier conseil municipal.
Nous avons proposé qu’une orientation plus écologique imprègne ce document pour développer le vélo dans notre ville (parkings vélo, Vélib, voies cyclables), anticiper les installations nécessaires aux véhicules électriques dans les foyers, végétaliser les surfaces (murs, toits), accompagner mieux le tri des déchets.
Pour nous la préservation de l’environnement doit se traduire par des actions concrètes et faciles à mettre en oeuvre pour tous les Chavillois.
Nos propositions n’ont pas été retenues par la municipalité de Chaville, nous le regrettons et continuerons néanmoins de poursuivre nos propositions dans ce sens pour une ville plus écologique.
Par ailleurs, les élus pour le conseil de territoire ont été désignés et aucun élu de l’opposition n’y siégera pour Chaville. Nous avions pourtant présenté une liste commune avec le groupe Agir et le Front de Gauche.
Cela marque une fois encore une triste manière de faire de la politique par le Maire et son équipe. Nous le regrettons d’autant plus que d’autres villes de droite du département ont su faire de la place à l’opposition pour que tous les habitants se sentent représentés (ex à Suresnes ou Vanves).

Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2016 et nos meilleurs voeux.

Tribune groupe socialiste – Octobre 2015 – Chaville Magazine.

UN MANQUE DE VISION SUR L’AMÉNAGEMENT DE CHAVILLE

La mise en place du centre-ville est inquiétante. Les deux supermarchés bio qui viennent d’ouvrir, font concurrence à deux autres commerces bio Chavillois qui existaient préalablement.
Absurde.
Pour le reste, il est évoqué une boulangerie/pâtisserie (qui viendrait aussi concurrencer le boulanger/pâtissier déjà installé…), une crêperie, une brasserie : c’est flou.
Les commerçants du marché ont lancé une pétition. En effet, il leur a été proposé d’amplifier leurs jours de présence sur le futur marché ou de plier bagage. Par ailleurs, le prix de leurs emplacements va augmenter. Plusieurs centaines de Chavillois ont déjà signé la pétition pour soutenir les commerçants et l’avenir de notre marché.
Un autre projet est en cours sur la zone de la Gare Rive Droite. Les riverains sont très mécontents de la future opération, qui manque de précision sur les impacts (notamment scolaires), et va densifier considérablement le quartier. Des commerces sont aussi prévus sur cette opération. Quelle articulation avec ceux du Centre-Ville?
Du côté du quartier d’Anatole France, le projet de rénovation de l’école Anatole France est reporté (à quand ? nous l’ignorons), et enterre du coup aussi la question de la redynamisation de ce quartier qui en a besoin (transports, voirie, commerces). Au global sur Chaville, nous pointons un empilement de projets immobiliers résidentiels sans réelle vision globale de notre ville. Et pourtant c’est essentiel !
La révision du PLU qui a lieu en ce moment, aurait pu porter cette vision, et même mieux être co-construite avec les Chavillois. Mais elle reste réduite au minimum légal comme c’est souvent le cas sur de nombreux dossiers.

NB: Point stationnement à Chaville: entre 2013 et 2014 c’est + 160 places payantes, + 23 % de chiffre d’affaire. Cela vient bien sûr s’ajouter à toutes les augmentations subies par les Chavillois depuis 2 ans.

Tribune groupe socialiste – Octobre 2015 – Chaville Magazine.

Début septembre, vous avez été nombreux à nous solliciter sur les nouvelles lignes du Chavilbus.
En effet, la ligne rouge a été modifiée et ne dessert plus ni le Marché, ni le Cours Général de Gaulle.
C’est un véritable problème pour les personnes âgées et/ou à mobilité réduite qui ne peuvent plus accéder aussi facilement aux commerces du centre-ville, à la mairie, au CMAC (Club Municipal des Anciens de Chaville) et au CCAS.
Nous demandons que les deux arrêts supprimés soient rétablis rapidement.
Nous avons découvert comme vous les nouveaux commerces du centre-ville. Deux supermarchés bio (Naturalia et La Vie Claire) se sont installés dans les nouveaux bâtiments. En face, « Nature et Compagnie » est déjà installé depuis de longues années et reconnu pour la qualité de ses produits et conseils au-delà de Chaville.
On ne peut que dénoncer cette situation absurde qui crée une concurrence inutile entre trois commerces sans apporter de plus-value aux Chavillois en terme de service.
Plusieurs fois, nous avons essayé d’avoir un compte rendu de la commission dédiée aux commerces du Centre Ville depuis plusieurs mois, sans aucun résultat. C’est pourtant un point essentiel attendu par tous les Chavillois qui souhaitent une ville plus animée.
On peut craindre pour la suite quand on voit les « brillantes » initiatives décidées par la commission.
Pour ces deux sujets, une consultation des Chavillois en amont aurait été nécessaire, car c’est ensemble que nous vivons la ville: questionnaire internet ? réunion publique ? Plusieurs méthodes existent, ce qui manque, c’est la volonté politique de l’équipe en place.
Le prochain conseil municipal est le jeudi 15 octobre. Nous restons à votre disposition si vous avez des questions.

Tribune groupe socialiste – Septembre 2015 – Chaville Magazine.

DES CHOIX MALHEUREUX…

En juin 2015, la municipalité a voté la création d’une police municipale.
Nous avons voté contre cette création. En effet, les arguments proposés par la majorité municipale nous ont paru insuffisants. En gros, c’était simplement une promesse de campagne.
Nous n’avons pas obtenu de chiffres de la délinquance sur Chaville, ni quels sont les objectifs chiffrés de la future police municipale vis-à-vis de la délinquance et/ou de la prévention. Il y a pourtant bien un CLSPD (Conseil Local de Sécurité) installé sur Chaville et présidé par le Maire. Cependant aucun compte rendu n’est disponible, ni pour les élus municipaux, ni sur le site Internet de la ville.
On ne sait pas à quoi sert ce CLSPD: objectifs, actions, bilans. Nous nous sommes par ailleurs inquiétés des problèmes de sécurité sur la voie publique. Il y a eu trop d’accidents de la route à Chaville ces dernières années.
Pour nous, la priorité n’est donc pas tant la création d’une police municipale que de réduire drastiquement la vitesse et de créer des espaces sécurisés pour les piétons et les cyclistes sur l’avenue Roger Salengro, la rue Anatole France, l’avenue de la Résistance, autour des écoles et aux carrefours.

Cette police municipale aura un coût, et nous regrettons que la municipalité fasse le choix de la répression plutôt que de l’éducation. Les prestations aux familles ont considérablement augmenté en coût chaque mois et des structures ont fermé en août.
Autre coût payé par les Chavillois, celui du sondage commandité par GPSO sur la fusion des 8 villes auprès d’IPSOS.
Voilà de l’argent jeté par les fenêtres pour satisfaire les positions politiciennes des maires de GPSO à l’égard de la métropole du Grand Paris. Nous avons posé la question de la fusion lors du dernier conseil communautaire, ils ont fait comme si de rien n’était. La fusion des 8 communes n’est donc plus à l’ordre du jour, mais c’est avec l’argent de la communauté qu’ils ont payé leur sondage inutile.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée scolaire à Chaville.

Tribune groupe socialiste – Juin Juillet 2015 – Chaville Magazine.

NOUS NE VOULONS PAS DE LA DISPARITION DE CHAVILLE !
En mai 2015 des habitants de notre agglomération Grand Paris Seine-Ouest (GPSO) ont été contactés par un institut de sondage pour recueillir leur avis sur la fusion des huit communes de GPSO dont fait partie Chaville. Nous sommes contre ce projet de fusion parce qu’il est porté uniquement par des calculs politiciens au mépris des habitants. Lors des élections municipales et départementales, les candidats de la majorité municipale ont fait campagne en revendiquant le maintien d’une « proximité, pour vous protéger ». Et voilà que sort cette idée de faire disparaître Chaville dans une entité, au nom indéterminé, regroupant 8 communes, distante des habitants.
Que veulent les 8 maires de droite de GPSO, dont celui de Chaville en faisant disparaître les communes ? Maintenir les dotations de l’État au détriment de communes pauvres ou rurales pour qui ce dispositif est utile ? Pour se faire aussi gros que Paris, pour parodier La Fontaine et contourner les dispo – sitions de la Métropole du Grand Paris ?
Au-delà de la méthode qui consiste à sonder de manière très orientée nos concitoyens et sans débat politique préalable, ce projet s’il voyait le jour, verrait la disparition de Chaville et de toute pluralité politique dans le conseil de la Commune nouvelle composé de 69 élus et ce jusqu’en 2020.
Comme vous, nous sommes attachés à notre ville, son histoire et son identité. Nous ne sommes pas prêts à la brader pour les intérêts partisans de maires d’une même majorité. Nous refusons ce hold-up politique et financier.
Si cette idée avance, les conseils municipaux seront consultés. Aucun maire n’a été élu en portant ce projet. Mais la consultation serait sans surprise car les élus majoritaires soutiendraient ce regroupement. Nous demanderons la tenue d’un référendum local.