Tribune groupe socialiste – Mars 2016 – Chaville Magazine.

NOTRE POSITION SUR LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2016.

 

En Février, le conseil municipal a porté sur les orientations budgétaires de la ville.

Comme depuis 2012, le Maire endosse son rôle de politicien de droite pour expliquer que toutes ses volontés d’investissements sont bridées par la politique nationale (de gauche), et lui impose un budget de rigueur. Comme depuis 2012, il oublie que c’est son propre camp (et donc lui-même député) qui a voté la mesure budgétaire pour les collectivités territoriales et que s’ils reviennent au pouvoir en 2017 les économies dans ce domaine seront accentuées.

La réalité c’est que sa vision pour Chaville se résume essentiellement à un empilement de programmes immobiliers hauts de gamme dans lesquels sont intégrés le minimum légal de logements aidés.

Nous avons proposé d’allouer un budget pour des projets concernant la jeunesse, l’écologie, le développement économique. Sans succès.

Nous avons aussi proposé que 5 % du budget d’investissement devienne participatif. La municipalité n’a pas répondu.

Le budget présenté sera dans la continuité de 2016 : baisse de la masse salariale, mutualisations de services. Le chantier de cette année sera le transfert du centre technique municipal pour permettre à l’ensemble immobilier de la rue Maneyrol de sortir de terre.

Bonne nouvelle pour le stade Jean Jaurès qui va être rénové. Nous soutenons fortement ce projet, qui était une de nos propositions de notre programme pour les municipales de 2014, et que nous avons proposé à de multiples reprises depuis.

Nous serons très vigilants pour que cette rénovation ne soit pas repoussée d’année en année comme c’est le cas pour de nombreux projets.

Nous avons interrogé le Maire sur la fusion du 92 et du 78 qui nous inquiète beaucoup sur la question budgétaire (et de la taxe d’habitation). Il est regrettable de constater que la motivation de ce projet est de contrer le Grand Paris et la Région, pour continuer à cultiver l’entre soi au Conseil Général… Bref, des motivations politiciennes dont les citoyens ne veulent plus.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *