L’avenir de la Métropole du Grand Paris toujours flou.

En deuxième lecture du projet de loi NOTRE (Nouvelle organisation territoriale de la République), les députés ont adopté un amendement du gouvernement qui, tout en maintenant formellement la date du 1er janvier 2016, fixe à début 2017 la prise en charge par la MGP (qui doit regrouper Paris et les 123 communes de Petite Couronne, plus quelques communes adjacentes) de ses principales compétences, l’aménagement de l’espace métropolitain et la politique de l’habitat.
Le gouvernement n’a fait là que répondre à une demande récurrente de l’opposition qui depuis le début n’a jamais montré le moindre enthousiasme à l’égard d’une métropole « intégrée », dont la mission initiale était de rééquilibrer la construction de logements entre l’est et l’ouest de l’agglomération.
Les députés ont continué à rogner les ailes de la métropole en supprimant également le transfert de la compétence « concession de la distribution publique de gaz » et « gestion des réseaux de chaleur ».
La métropole du Grand Paris méritait beaucoup mieux . La faute aux élus franciliens.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *