Réflexions sur les orientations budgétaire 2015 de Chaville.

Chaville, des orientations budgétaires floues dans un contexte difficile.

L’endettement de l’ensemble des administrations publiques a augmenté entre 2007 et 2012 sous le mandat de Nicolas Sarkozy de plus de 50 %, soit 600 milliards d’euros. C’est la dette que le Gouvernement Hollande a trouvée.
Pour rappel, si rien n’avait été fait depuis mai 2012, le déficit public s’établirait à -7,1% du PIB en 2014 et -7,6% en 2015. Or il est prévu qu’il s’établisse à -4,4% en 2014 et -4,3% en 2015.
Devant le congrès de l’Association des Maires de France, le Premier ministre a confirmé l’objectif d’économie de 50Mds€ à réaliser en 3 ans. Confirmant cette baisse de 11Mds€ des dotations aux collectivités. L’Etat s’est également engagé à maintenir le soutien des communes concernant la réforme des rythmes scolaires.
Le maire JJ Guillet se plaint aujourd’hui que Chaville soit « assujettie depuis 2013 à un système de prélèvement sur ressources en faveur des communes dites défavorisées« . Laissant à penser qu’il n’y est pour rien.
Le maire JJ Guillet a l’air de découvrir sous Hollande une réalité décidée pourtant sous le gouvernement Sarkozy, et qui a été finalement retenu … par les députés UMP de la majorité de l’époque dont un certain … JJ Guillet.
Il est grand temps d’être exigeant avec les finances locales en arrêtant de faire semblant de découvrir des situations budgétaires après les élections. Reponses-1-a-linterview-du-depute-maire-de-chaville-dans-le-chaville-magazine-de-novembre/

L’orientation budgétaire montre bien que la mairie a décidé de faire porter les économies de la section de fonctionnement sur les familles chavilloises de façon excessive.
Sur les ATSEM (agent spécialisé des écoles maternelles) pour la vie scolaire et périscolaire des enfants des classes maternelles.
Sur les activités piscine en grande section maternelle.
Sur le pouvoir d’achat des parents chavillois en portant une forte augmentations sur les Prix des services comme les cantines, les conservatoires, les centres de loisirs.
Sur les classes externées  des CM1, sur les partenariats culturels avec l’Atrium et la MJC, sur la présence des animateurs sportifs en élémentaire,  … Contre-la-hausse-des-tarifs-culture-sport-et-education-a-chaville/

Les orientations budgétaires prennent en compte les arrivées de nouveaux logements liés entre autre par le centre-ville au niveau de recettes supplémentaires d’impôts et taxes dès cette année.
Mais diminuent dans le même temps les dépenses de fonctionnement liées aux services aux chavillois. L’offre de service, déjà insuffisante comme dans les centres de loisirs, va donc s’aggraver entre l’effet « augmentation de la population » et celui « baisse sur les dépenses de gestion courante ».

L’orientations budgétaires souligne, et nous sommes d’accord sur ce point, comme quoi « la ville poursuivra les démarches entamées avec les villes de Marnes, Sèvres et VAvray pour mutualiser des services dans l’objectif de réaliser des économies en permettant un fonctionnement optimisé » ! La disparition du dispositif « Clic Entourages », mutualisation entre les villes de Chaville, Sèvres et Ville d’Avray qui répondait à de véritables besoins de la part de seniors et de leurs familles, en est le parfait contre-exemple et nous prive d’une source d’économie.

Concernant le contexte économique et démographique de la ville, Chaville souffre toujours d’un nombre très réduit d’entreprise de plus de 50 salariés ; et le nouveau centre-ville n’y changera malheureusement rien.
Le taux de vacances des entreprises et des commerces est toujours très élevé. Nous serions toujours les derniers de GPSO dans ces deux domaines.
L’ensemble de ces m² disponibles, s’ils ne trouvent pas preneurs, est de nature à compromettre gravement les équilibres économiques et les recettes fiscales de notre ville et de GPSO.
Pourtant notre commune par sa situation géographique est particulièrement attractive.

Pour 2015, nous attendons l’actualisation définitive du prix qu’aura coûté en définitive la nouvelle MJC et qui aura un impact sur les investissements 2015.
Nous regrettons le report du projet de réhabilitation du groupe scolaire « Anatole France – Les Iris » réhabilitation que nous avions toujours soutenu. Cette rénovation était en effet indispensable avec des écoles en surcapacité avant même l’arrivée des nouveaux logements centre-ville.
Par contre, l’aménagement non approprié de la maison de l’enfance et de la jeunesse, n’est pas reporté ! Le service jeunesse de la ville, actuellement idéalement située rue de la Résistance en contre bas du collège, devra donc déménager afin de laisser la place … à un promoteur immobilier.

Concernant les liens qui unissent la Ville de Chaville à GPSO, il n’est pas clairement indiqué que la Ville défendra une stabilité fiscale, alors même que la fiscalité ménage créée par l’agglomération a connu une hausse importante
(Tout comme la question de stabilité des autres taxes de voiries, de balayage ou d’enlèvement des ordures ménagères, d’assainissement ou d’eau  se pose à chaque citoyen.). Reponses-2-a-linterview-du-depute-maire-de-chaville-dans-le-chaville-magazine-de-novembre/

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *