L’année 2014 a été la plus chaude sur Terre depuis le début des relevés de températures.

Le mois de décembre a également enregistré une température moyenne à la surface des terres et des océans sans précédent pour cette période de l’année.

En France aussi, 2014 a été l’année la plus chaude observée depuis 1900, d’après les relevés de Météo France. La température moyenne annuelle sur l’Hexagone (13,8°C) a dépassé de 1,2°C la normale (mesurée sur la période 1981-2010). L’année 2014 aura ainsi été plus chaude encore que 2011 (+1,1°C) et 2003 (+1,0°C). La Grande-Bretagne, la Belgique, l’Espagne et l’Allemagne ont également enregistré une année record.

« Alors que la température moyenne sur une année peut être influencée par des conditions météorologiques extrêmes, les tendances au réchauffement sur le long terme sont attribuables aux facteurs contribuant au changement climatique actuellement dominés par les émissions de gaz à effets de serre humaines », souligne Gavin Schmidt, directeur de l’Institut Goddard de la Nasa pour les études spatiales.

Le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) estime que sans un changement majeur et rapide dans la production énergétique mondiale, très dépendante du charbon et du pétrole, la hausse du thermomètre de la planète sera de 3,7 à 4,8°C à l’horizon 2100.
Et qu’il reste peu de temps pour agir afin de limiter la hausse des températures de la planète à 2°C d’ici la fin de ce siècle par rapport aux niveaux de l’ère pré-industrielle. Selon ces experts, au-delà de deux degrés, le changement climatique pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Plus frappant encore, l’ONG WWF vient de publier un rapport indiquant qu’en 40 ans, la moitié des espèces animales a disparu.

La transition écologique doit s’effectuer à l’échelle internationale et nationale, mais surtout aux niveaux des territoires. Les collectivités locales et les quartiers ont un rôle fondamental à jouer dans la préservation de l’environnement. Cette dernière est une formidable opportunité de création d’activité locale et d’emplois pérennes et de qualité.

En 2015, la France accueillera officiellement la 21ème conférence sur le Climat qui se tiendra au Bourget. : de cette conférence devront sortir des engagements contre le dérèglement climatique, non seulement des pays participants mais aussi des collectivités, des entreprises et de la société civile. C’est l’occasion de nous interroger sur nos habitudes de consommation pour qu’au-delà des engagements des Etats, chacun de nous contribue au quotidien par des gestes simples à faire reculer les effets dévastateurs du dérèglement climatique.Climat2015

 

 

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *