PS Chaville
PS Chaville

Quand les notaires écrivent les amendements de la loi Macron.

Le projet de loi porté par le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a notamment pour objet de réformer les professions réglementées, dont les notaires, dans le but avoué d’en faire baisser les tarifs.

Pas moins de 3 194 amendements ont été déposés sur cette loi symbolique de la relance de l’économie. Problème : 383 d’entre eux sont le fruit d’une vaste opération de lobbying. 174 députés ont en effet copié-collé dans leurs amendements les propositions du Conseil supérieur du notariat, opposé à la loi Macron.
Notre député Jean-Jacques Guillet en fait partie.

La Plan Vélo 92 en panne.

Ce plan, adopté en mars 2009, visait à réaliser 245 km de pistes cyclables sur la voirie départementale et ainsi garantir la continuité du réseau cyclable du département.

Or, depuis 2007, seuls 45 km de pistes cyclables ont été aménagées. Le département est donc loin du compte ! Pourtant, la limitation des nuisances liées au tout-voiture, tant sonores qu’écologiques, passe par le partage de la voirie pour mieux protéger les cyclistes et ainsi inciter à préférer ce mode de transport.

Vélo

 

Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015, par JMG Le Clézio .

Extrait :

« Maintenant il importe de ne pas oublier. Il importe – et cela revient aux gens de ta génération, car la nôtre n’a pas su, ou n’a pas pu, empêcher les crimes racistes et les dérives sectaires – d’agir pour que le monde dans lequel tu vas continuer à vivre soit meilleur que le nôtre. C’est une entreprise très difficile, presque insurmontable. C’est une entreprise de partage et d’échange. J’entends dire qu’il s’agit d’une guerre. Sans doute, l’esprit du mal est présent partout, et il suffit d’un peu de vent pour qu’il se propage et consume tout autour de lui. Mais c’est une autre guerre dont il sera question, tu le comprends : une guerre contre l’injustice, contre l’abandon de certains jeunes, contre l’oubli tactique dans lequel on tient une partie de la population (en France, mais aussi dans le monde), en ne partageant pas avec elle les bienfaits de la culture et les chances de la réussite sociale. Trois assassins, nés et grandis en France, ont horrifié le monde par la barbarie de leur crime. Mais ils ne sont pas des barbares. Ils sont tels qu’on peut en croiser tous les jours, à chaque instant, au lycée, dans le métro, dans la vie quotidienne. A un certain point de leur vie, ils ont basculé dans la délinquance, parce qu’ils ont eu de mauvaises fréquentations, parce qu’ils ont été mis en échec à l’école, parce que la vie autour d’eux ne leur offrait rien qu’un monde fermé où ils n’avaient pas leur place, croyaient-ils. A un certain point, ils n’ont plus été maîtres de leur destin. Le premier souffle de vengeance qui passe les a embrasés, et ils ont pris pour de la religion ce qui n’était que de l’aliénation. C’est cette descente aux enfers qu’il faut arrêter, sinon cette marche collective ne sera qu’un moment, ne changera rien. Rien ne se fera sans la participation de tous. Il faut briser les ghettos, ouvrir les portes, donner à chaque habitant de ce pays sa chance, entendre sa voix, apprendre de lui autant qu’il apprend des autres. Il faut cesser de laisser se construire une étrangeté à l’intérieur de la nation. Il faut remédier à la misère des esprits pour guérir la maladie qui ronge les bases de notre société démocratique. ».French writer Jean-Marie Gustave Le Clezio attends a news conference in Paris

L’année 2014 a été la plus chaude sur Terre depuis le début des relevés de températures.

Le mois de décembre a également enregistré une température moyenne à la surface des terres et des océans sans précédent pour cette période de l’année.

En France aussi, 2014 a été l’année la plus chaude observée depuis 1900, d’après les relevés de Météo France. La température moyenne annuelle sur l’Hexagone (13,8°C) a dépassé de 1,2°C la normale (mesurée sur la période 1981-2010). L’année 2014 aura ainsi été plus chaude encore que 2011 (+1,1°C) et 2003 (+1,0°C). La Grande-Bretagne, la Belgique, l’Espagne et l’Allemagne ont également enregistré une année record.

« Alors que la température moyenne sur une année peut être influencée par des conditions météorologiques extrêmes, les tendances au réchauffement sur le long terme sont attribuables aux facteurs contribuant au changement climatique actuellement dominés par les émissions de gaz à effets de serre humaines », souligne Gavin Schmidt, directeur de l’Institut Goddard de la Nasa pour les études spatiales.

Le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) estime que sans un changement majeur et rapide dans la production énergétique mondiale, très dépendante du charbon et du pétrole, la hausse du thermomètre de la planète sera de 3,7 à 4,8°C à l’horizon 2100.
Et qu’il reste peu de temps pour agir afin de limiter la hausse des températures de la planète à 2°C d’ici la fin de ce siècle par rapport aux niveaux de l’ère pré-industrielle. Selon ces experts, au-delà de deux degrés, le changement climatique pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Plus frappant encore, l’ONG WWF vient de publier un rapport indiquant qu’en 40 ans, la moitié des espèces animales a disparu.

La transition écologique doit s’effectuer à l’échelle internationale et nationale, mais surtout aux niveaux des territoires. Les collectivités locales et les quartiers ont un rôle fondamental à jouer dans la préservation de l’environnement. Cette dernière est une formidable opportunité de création d’activité locale et d’emplois pérennes et de qualité.

En 2015, la France accueillera officiellement la 21ème conférence sur le Climat qui se tiendra au Bourget. : de cette conférence devront sortir des engagements contre le dérèglement climatique, non seulement des pays participants mais aussi des collectivités, des entreprises et de la société civile. C’est l’occasion de nous interroger sur nos habitudes de consommation pour qu’au-delà des engagements des Etats, chacun de nous contribue au quotidien par des gestes simples à faire reculer les effets dévastateurs du dérèglement climatique.Climat2015

 

 

JE SUIS CHARLIE.

Robert Badinter : «Enfin, pensons aussi en cette heure d’épreuve au piège politique que nous tendent les terroristes. Ceux qui crient « allahou akbar » au moment de tuer d’autres hommes, ceux-là trahissent par fanatisme l’idéal religieux dont ils se réclament.
Ils espèrent aussi que la colère et l’indignation qui emportent la nation trouvera chez certains son expression dans un rejet et une hostilité à l’égard de tous les musulmans de France. Ainsi se creuserait le fossé qu’ils rêvent d’ouvrir entre les musulmans et les autres citoyens. Allumer la haine entre les Français, susciter par le crime la violence intercommunautaire, voilà leur dessein, au-delà de la pulsion de mort qui entraîne ces fanatiques qui tuent en invoquant Dieu. Refusons ce qui serait leur victoire. Et gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides.»

Voici le dernier dessin de Charb, tué dans l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo. Il avait été publié dans le dernier numéro du journal satirique :

1e8dc780-966c-11e4-b62d-077f250d723a_charb

C’est la faute à Hollande.

Les 3 associations de parents d’élèves de Chaville (CAAPE, FCPE et PEEP) ont fini par recevoir une lettre du maire JJ Guillet en réponse à leur courrier envoyé à propos de la réduction du nombre de poste d’ATSEM à Chaville, de la suppression de l’activité piscine en grande section maternelle mais aussi de l’augmentation des tarifs scolaires (courrier-des-associations-de-parents-deleves-a-jj-guillet/).
Rien ne bouge !
Et rien de nouveau dans ses explications que nous récusons ( Contre-la-hausse-des-tarifs-culture-sport-et-education-a-chaville (suite)/).
Sauf que JJ Guillet a en plus l’audace dans son courrier  de se plaindre que Chaville soit « assujettie depuis 2013 à un système de prélèvement sur ressources en faveur des communes dites défavorisées« . Laissant à penser qu’il n’y est pour rien.
Manque pas d’air.
Le maire JJ Guillet a l’air de découvrir sous Hollande une réalité décidée pourtant sous le gouvernement Sarkozy, et qui a été finalement retenu … par les députés UMP de la majorité de l’époque dont un certain … JJ Guillet.

Tribune groupe socialiste – Décembre – Janvier 2014 – Chaville Magazine.

LES PROMESSES N’ENGAGENT QUE CEUX QUI LES ÉCOUTENT.

Chavillois, souvenez-vous, c’était en mai 2014. Le maire dont le mandat venait d’être renouvelé donnait une interview dans Chaville Magazine. Il y reprenait l’essentiel de ses promesses de campagne: le nouveau centre ville, de l’avenue Roger Salengro et du quartier Atrium, l’accueil des familles, le développement de la vie culturelle et des loisirs, une baisse des impôts locaux prévue pour 2016.

Changement de cap en novembre 2014: attendez-vous à des sacrifices.

1 – Il n’est plus question de baisser les impôts locaux en 2016. La nouvelle promesse s’est réduite à : “pas d’augmentation en 2015”.

2 – Les familles paieront plus : les tarifs des services municipaux vont être augmentés. Les séances de piscine sont supprimées pour les enfants en maternelle. Le maire annonce que la réforme des rythmes scolaires coûte 200000 euros à la commune mais on aimerait en avoir le détail. Tient-il compte de la dotation spéciale de l’État reconduite pour 2015 ? Et celle de la CAF?

3 – Équipements : Le maire annonce un ralentissement pour les 6 prochaines années. C’est inquiétant parce que beaucoup de projets sont déjà au point mort. L’aménagement du site Alexis Maneyrol est reporté, nous n’avons plus de nouvelles de la Maison Bleue pour les aînés. L’aménagement de l’avenue Roger Salengro et de l’Atrium ne sont plus évoqués.

En mai 2014, dans son exercice d’auto-félicitation dans le Chaville Magazine, le maire affirme que sa réélection “crée une exigence”.

Nous le prenons au mot. Il est grand temps d’être exigeant avec les finances locales en arrêtant de faire semblant de découvrir des situations budgétaires après les élections.

Il est grand temps de rendre des comptes et d’évaluer concrètement le suivi budgétaire de la commune et de GPSO. Quelles sont les économies réelles ?

Il est grand temps d’être exigeant vis-à-vis des Chavillois en partageant avec eux ce que sera vraiment le programme mis en oeuvre lors de ces 6 prochaines années.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes et une bonne année 2015!