“Je veux faire avancer Chaville” : interview de Catherine LIME-BIFFE

Catherine Lime-Biffe, pouvez-vous nous raconter votre parcours et votre démarche ?
J’ai 37 ans, deux filles de 6 et 10 ans.
J’ai choisi de m’installer à Chaville depuis 2003. Je connaissais déjà très bien Chaville puisque j’ai grandi à Vélizy et que je venais pêcher avec mon grand-père sur les étangs de Chaville-Vélizy quand j’étais enfant. En parallèle de ma carrière professionnelle dans un grand groupe de télécommunications, je me suis engagée pour Chaville par le biais de projets associatifs dans le domaine de l’éducation.
Je suis candidate pour devenir Maire de Chaville avec la volonté de faire avancer notre ville. Je suis entourée d’une équipe pluraliste, formée de personnes compétentes et passionnées, qui habitent tous les quartiers de Chaville. Dès septembre 2012, nous avons commencé à élaborer le projet que nous présentons aux Chavillois. Nous nous sommes appuyés sur le « Laboratoire des idées », une plate-forme participative ouverte à tous. C’est un projet approfondi, réfléchi et débattu collectivement.

À votre avis, quels sont les défis qui attendent Chaville ?
Avec l’ équipe Chaville Pour Vous, nous faisons le constat d’une ville pleine d’atouts : l’environnement, notre proximité avec Paris, Boulogne, Vélizy, La Défense, les associations, les infrastructures et équipements. Dans le même temps, nous avons observé la solitude, l’isolement de certains d’entre nous, les difficultés pour se loger, des quartiers qui semblent appartenir à des villes différentes.
Après des années passées à construire l’Atrium et le Centre-ville, nous constatons que le reste de la ville a été délaissé en terme d’aménagement.
Un des défis de notre équipe va être de relier les quartiers entre eux : la ville est un espace de vie, pas seulement un espace de circulation. C’est tout l’esprit que nous voulons donner à l’aménagement de l’Avenue Roger Salengro et de la rue Anatole France qui structurent Chaville. Créer des pôles de commerces (Mare Adam, Pointe de Chaville, Marivel), des trottoirs agréables pour les piétons, une circulation routière sécurisée qui fait de la place aux vélos de manière cohérente, c’est essentiel. Le député-maire sortant n’a rien fait depuis 6 ans sur ces sujets. Cela figurait pourtant dans son programme.
Par ailleurs, nous voulons agir concrètement pour faire avancer la solidarité à tous les âges de la vie, en renforçant le lien social, la prévention dans le domaine de la santé. Chaville manque cruellement d’animations qui réunissent toutes les générations.
Enfin, la jeunesse est un axe important de notre programme. Les écoles sont saturées, et la mise en place des nouveaux rythmes scolaires offre l’opportunité d’élargir les activités de nos enfants. Une ville où les jeunes réussissent (écoles, sport, culture), c’est une ville pleine de vie pour tous les habitants.

Vous avez signé la charte Anticor, cela signifie quoi pour vous ?
J’ai signé la charte « Anti-corruption » parce que est un acte fort d’engagement de transparence de l’action municipale et de non-cumul des mandats. Contrairement au député-maire sortant qui cumule les casquettes depuis les années 80, je veux me consacrer à plein temps à Chaville.
A mon sens, il est essentiel de créer un lien plus direct entre les élus et les citoyens qui se sentent éloignés des décisions municipales. La ville nous appartient à tous, citoyens, entrepreneurs, associatifs.
C’est pourquoi je fais des propositions concrètes et mesurables : un maire adjoint dédié à la démocratie locale, la transparence dans l’attribution des logements et des places en crèches et la création d’un observatoire annuel des engagements municipaux. Faire avancer Chaville pour tous les Chavillois, c’est aussi cela.

Site de campagne de Catherine Lime-Biffe http://chaville2014.fr/clb/
Pour consulter notre projet : 
http://chaville2014.frprojet/ 

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *