PS Chaville
PS Chaville

Article sur Chaville en transition : de l’eau sur le chantier du centre ville

« Le chantier du centre ville est bien entamé et la rumeur courait . En creusant pour construire des parkings souterrains, les ouvriers sont tombés sur de l’eau , beaucoup d’eau. Tellement d’eau qu’une pompe a été nécessaire pour l’évacuer. » (Lire la suite sur le blog de Chaville en transition : http://chavillentransition.eklablog.com/on-leur-avait-dit-ils-l-ont-trouve-le-ru-de-marivel-a93972173)

Carte électorale : il vous reste 5 mois pour la faire faire.

Comment s’inscrire sur les listes électorales ?
Pour pouvoir voter en 2014, les citoyens doivent être inscrits sur les listes électorales, la date limite d’inscription étant fixée au 31 décembre 2013. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l’inscription sur les listes fait l’objet d’une démarche volontaire (à effectuer au plus tôt).

L’inscription sur les listes électorales est possible selon 2 modalités :
– Soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées (formulaire d’inscription, pièce d’identité et justificatif de domicile),
– Soit par courrier en envoyant à la mairie le formulaire d’inscription, une photocopie d’une pièce d’identité et un justificatif de domicile.

Il y avait bien une troisième modalité : par internet, dans certaines communes, en utilisant le téléservice proposé par mon.service-public.fr (plus de 3 000 communes volontaires sont raccordées au dispositif). Malheureusement, l’envoi électronique des demandes d’inscription n’est actuellement toujours pas possible pour notre commune, Chaville ! 

Les élections municipales se dérouleront en mars 2014.

 

 

Les pays où il fait bon vivre quand on est une femme…

Quelles sont les conditions de vie des femmes dans le monde ? C’est la question traitée dans un rapport publié mardi 23 octobre par le Forum économique mondial, qui dresse un palmarès des meilleurs et des pires pays pour vivre quand on est une femme.

Travail, santé, éducation et politique : quatre domaines-clés pour mesurer l’écart hommes-femmes

Le rapport Global Gender Gap 2012, publié cette semaine par le Forum économique mondial, a classé 135 pays qui concentrent 90% de la population mondiale. Le rapport, basé sur quatorze indicateurs, mesure l’écart entre hommes et femmes dans quatre domaines-clés :
1. La participation économique et les opportunités de travail, qui inclut la participation des femmes au marché du travail, l’égalité des salaires, et le pourcentage de femmes dans les emplois à haute responsabilité.
2. Le niveau d’éducation et de scolarité, qui se penche sur l’alphabétisation des femmes, et sur le nombre de femmes inscrites dans l’enseignement supérieur.
3. La santé et la durée de vie, qui est mesurée en comparant l’espérance de vie féminine et masculine et les taux de mortalité.
4. L’autonomisation politique, qui examine le nombre de femmes occupant des fonctions politiques, ainsi que le nombre de femmes chefs d’État au cours des cinquante dernières années.

Les pays scandinaves au féminin
Une note comprise entre 0 (inégalité totale) et 1 (égalité totale) est attribuée à chacun des 135 pays pour les quatorze indicateurs, et une moyenne est ensuite réalisée. Sans grande surprise, ce sont les pays scandinaves qui figurent en tête du classement des meilleurs pays pour vivre quand on est une femme. Et en première position, l’Islande, avec un résultat de 0,8640 (le pays avait déjà remporté la première place en 2011), suivie de près par la Finlande, la Norvège et la Suède.
Même si aucun pays n’a encore atteint l’égalité des sexes, tous les pays nordiques, à l’exception du Danemark, obtiennent une note de plus de 0,8 en terme d’écart entre les sexes, et servent de modèles et de références pour les comparaisons internationales.

La France loin derrière
De la cinquième à la dixième place du classement, ce sont respectivement l‘Irlande, la Nouvelle-Zélande, le Danemark, les Philippines, le Nicaragua et la Suisse qui se suivent. La France arrive loin derrière, n’occupant que la 57ème position, avec une note de 0,6984. L’hexagone obtient cependant de très bons scores en termes de niveau d’éducation et de santé (0,980). Elle figure en tête du classement mondial pour ces deux variables. En ce qui concerne la participation économique et l’égalité des salaires, elle obtient une note de0,669. Dans le domaine de la participation politique, elle fait piètre figure, avec une note de 0,145

Là où il ne fait pas bon vivre…
Dans le classement des pires pays pour vivre quand on est une femme, les cinq derniers pays sont l’Arabie saoudite, la Syrie, le Tchad, le Pakistan et, en toute dernière position, le Yémen, qui obtient un score de 0,5054, avec un taux quasiment nul de participation des femmes à la vie politique du pays.

Présentation des candidats aux municipales dans le 92.

20 candidats tête de liste socialistes pour les prochaines élections municipales dans les Hauts de Seine ont été désignés.

Parmi elles, Catherine Lime-Biffe.
Catherine Lime, en mars 2011 lors des élections cantonales pour sa première candidature, a su créer une dynamique qui a permis à la gauche et aux écologistes réunis d’obtenir 53,40 % des voix à Chaville.
A Chaville, lors des présidentielles, François Hollande en 2012 a recueilli 49,48 % des suffrages
En 2012 , lors des élections législatives, Catherine Lime-Biffe réalise sur Chaville 49,32%.

Dans ce départemennt où nous sommes dans une dynamique de conquête. Il y a des villes à conquérir.
Les résultats dans les Hauts-de-Seine auront une part de signification nationale.
Dans cette citadelle tenue par un clan qui n’est pas si uni, la population a montré sa volonté de bouger.  Le pays entier regardera ce qui se passe ici.
Car la sociologie nouvelle des Hauts-de-Seine est un motif de plus pour espérer conquérir de nouveaux fiefs, au regard des résultats des dernières élections locales.

Et espérer que le phénomène de la conquête de Paris en 2001 se produira dans le 92.

Nouveaux investissements en France.

S’agissant des investissements d’avenir sur les dix prochaines années, la moitié sera consacrée à des investissement directs ou indirects pour la transition écologique, dont un plan sans précédent d’économies d’énergie et d’efficacité énergétique et de rénovation thermique.
Tous les projets dans les appels d’offres de ce plan auront tous des règles d’éco-conditionnalité, ce qui constitue une rupture.
Pour la santé, il y aura pour l’hôpital un plan ambitieux chaque année dans les territoires de 4,5 milliard par an.
Nouveau programme de rénovation urbaine pour lequel tous les projets seront financés.
La révolution numérique n’exclura aucun territoire, le plan de 20 milliards d’euros sera mis en œuvre.

S’agissant des transports, le gouvernement a choisi le scénario le plus ambitieux de la Commission Mobilité 21.
La priorité est donnée à l’entretien du réseau existant, mais 28 à 30 milliards d’euros doivent également être consacrés aux grands projets à l’horizon 2030.
En moyenne, d’ici 2030, 2/3 de l’effort sera consacré à la transformation des réseaux existants et 1/3 aux grands projets.

Environ 1,5 Md€ par an d’ici 2030 pour le Nouveau Grand Paris :
– amélioration du « Grand Paris Express »,
– mises en service des lignes de métro 14, 15, 16, 17,18, Eole, Charles-de-Gaulle Express en 2030.
– 200 km de métro supplémentaires,
– 72 nouvelles gares,
– 15 000 emplois induits chaque année…
Près de 30 Md€ d’effort collectif d’investissement. A moyen terme, 90% des Franciliens habiteront à moins de 2 km d’une gare.

Tarif unique pass navigo.

Bonne nouvelle, le dézonage est effectif cet été, du 13 juillet au 18 août, tous les jours, quel que soit son abonnement, afin de permettre aux Franciliens qui ne partent pas en vacances de pouvoir se déplacer aisément dans notre région.
La petite révolution se poursuit, et l’occasion rêvée de profiter de notre région aussi.
Cela concerne plus de 1,8 million de personnes. Pendant plus d’un mois, les détenteurs d’un forfait Navigo Mois, Annuel et Solidarité Transport Mois peuvent utiliser l’ensemble des transports en commun d’Île-de-France avec leur forfait habituel (donc au-delà des zones de validité de leur forfait).

Cette mesure s’inscrit dans la continuité de la mise en oeuvre du dézonage pendant les week-ends et jours fériés depuis le 1er septembre 2012dont le 1er bilan est très positif
Sur dix mois d’expérience montre que plus de 300.000 personnes ont profité du dézonage au moins une fois par mois, soit 15 % de tous les abonnés.
Si l’on compare les week-ends de janvier et février 2012, par rapport à la même période en 2013, la fréquentation a augmenté de 8 %.
Cela représente 250.000 allers-retours supplémentaires chaque fin de semaine, par rapport à 2012. Ou 120.000 escapades en plus.

En Europe, tout dépendra de François Hollande.

Non, François Hollande n’est pas qu’un mou ayant toujours tort sur tout. Il a au contraire eu raison, totalement raison, sur deux points aussi fondamentaux l’un que l’autre.

Quand Bamako, premier point, s’est soudain trouvé menacé par une offensive jihadiste, il a su organiser en moins de trois jours l’intervention au Mali sans laquelle le Sahel serait aujourd’hui devenu un bastion terroriste menaçant le Maghreb, l’Afrique subsaharienne et l’Europe. Ce n’est pas de l’indécision qu’il a montrée là mais de la détermination et son autremérite n’est pasmoins grand. Dès le début de sa campagne et sans jamais varier depuis, il a su dire etmarteler, sur l’Europe, ce que chacun vamaintenant répétant dans ce qui sera, bientôt, une unanimité. Bien avant que les sociaux-démocrates allemands ne lui emboîtent le pas, que les Américains ne crient au casse-cou, que le nouveau chef du gouvernement italien ne sonne l’alarme et que la Commission elle-même n’ait fini, vendredi, par se rendre à l’évidence, il avait su dire qu’à s’en tenir à la seule rigueur, l’Europe allait dans le mur.

Alors, oui, évidemment, pour que le reste de l’Union ouvre enfin les yeux, il a fallu qu’elle plonge dans le marasme économique, que la croissance recule jusqu’en Allemagne, que le divorce s’accentue dramatiquement entre l’Europe et les Européens et que les grandes forces politiques s’en trouvent ébranlées par la montée de la colère sociale et des démagogues en tout genre. C’est l’ampleur de la catastrophe européenne et non pas François Hollande qui a fait bouger les choses mais cette catastrophe, il l’avait annoncée, c’est contre elle qu’il avait mis en garde, et sa lucidité fait qu’il compte aujourd’hui en Europe, et beaucoup plus que les Français ne l’imaginent. En France, pilonné par les droites et conspué par la gauche de la gauche, il est aussi «seul» que Libération le disait lundi, mais ce n’est pas le cas sur la scène internationale. Estimé de BarackObama qui a apprécié sa décision alienne et voudrait tout autant que lui – car les Etats-Unis en ont besoin – que la zone euro investisse collectivement dans sa croissance, le président de la République est également très attendu dans les capitales européennes qui espèrent des propositions de la France.

C’est toute l’importance de l’instant. Parce que François Hollande avait vu juste et élevé la voix avant tout lemonde, parce que l’Union, surtout, se déferait irrémédiablement sans un compromis entre ses deux plus grandes puissances, la chancelière allemande ne peut pas ignorer l’avis de la France alors même que les analyses de son président sont si largement partagées aujourd’hui. Dans le débat paneuropéen sur rigueur et croissance, François Hollande s’est assuré une centralité grâce à laquelle il pourrait devenir l’homme qui aura fait redémarrer l’Europe mais, maintenant qu’il est au plus bas dans les sondages et que l’Union est tellement impopulaire, aura-t-il l’audace de défendre l’idée d’une plus grande, autrement plus grande, intégration économique et politique de l’euroland ?

Là est la nécessité. Sauf à éclater, la zone euro ne peut pas continuer à avoir une monnaie unique et dix-sept politiques économiques. Sauf à ce que chacun de ses membres ne passe en seconde division internationale, elle ne peut plus négocier en ordre dispersé avec les nouvelles et anciennes puissances continentales. Sauf à voir se réduire l’essentiel de sesmarchés, l’Allemagne doit prendre sa part du redressement collectif de ses partenaires.

Les pays de l’euro doivent, autrement dit, se fixer un calendrier d’harmonisation fiscale et sociale, développer sans plus attendre une politique industrielle commune, mutualiser leurs emprunts pour en faire baisser les taux, se doter d’une défense commune pour réduire leurs dépenses militaires et solennellement annoncer qu’au terme de ce processus, l’union politique est leur objectif à tous. Si François Hollande disait cela maintenant, il serait entendu. Il faudrait beaucoup négocier. Rien ne se ferait en un jour ni sans drames,mais cela se ferait car, c’est ainsi et pas autrement qu’on sortira d’une crise qui n’est pas conjoncturelle mais structurelle. Alors?

Le fera-t-il ? Les plus sceptiques diront qu’il a toujours préféré le slalom au schuss, n’aime pas toutmiser sur un seul cheval – et l’a bien montré en ne faisant rien de tout l’été durant lequel il aurait pu faire adopter, d’un coup, toutes les réformes désormais devenues si difficiles à faire admettre. Les plus confiants rappelleront qu’il a de la constance et n’avait pas eu une seconde d’hésitation dans la crisemalienne qui n’était rien face à celle qui attend l’Europe.

On verra, mais la certitude est que François Hollande a les cartes enmains, qu’il serait suivi s’il se lançait dans cette bataille essentielle, qu’il n’aurait plus rien à y perdre et tout à y gagner et que c’est maintenant, là-dessus, que son quinquennat se joue.

Bernard Guetta
Libération, 8 et 9 mai 2013.

Enquête public CDT : vous avez jusqu’au vendredi 5 juillet !

Les registres des ville de GPSO étaient presque vides dans les différentes mairies de Boulogne, Chaville, Issy, Meudon, Sèvres, Vanvres, Ville d’Avrayde Vanves samedi matin.
Comment s’en étonner ?
Alors que ce contrat de développement territorial baclé pour des raisons politiques n’a pas fait l’objet de consultation en amont, et d’une publicité restée confidentielle.
Alors que la consultation  est déjà dépassé :
– Vélizy et Marnes la Coquette, qui feront partie de l’agglomération GPSO le 01/01/2014 sont absentes du CDT : pourquoi donc avoir voulu accélérer la signature du CDT et son enquête publique ?
– L’objectif de construire 1500 logements par an du CDT a dû être remplacé par l’obligation de construire 2000 logements par an dans le projet de Programme local de l’habitat (PLH) voté les 20 décembre 2012 et 27 juin 2013.

Ceci ne doit pas vous empêcher de déposer en mairie vos remarques  (lisez les notres ici/ et là : impact du CDT sur Chaville ) sur le registre d’enquête portant sur le Contrat de développement territorial de GPSO. Attention : vous avez jusqu’au vendredi 5 juillet !

Compte- rendu succinct du Conseil municipal du 24 juin 2013

Administration générale- Finances- Intercommunalité
1/  Compte administratif 2012  CONTRE : A la fin de chaque exercice, il reste plusieurs millions d’euros inutilisés dans les caisses : 2,6 millions d’euros en 2010, plus de 4 millions d’euros fin 2011, 3,9 millions d’euros en 2012 rien qu’en fonctionnement ! Il s’agit donc d’argent ponctionné pour rien aux habitants, aux propriétaires et aux entreprises de Chaville. Décider une baisse des impôts plus importante en 2012 nous paraissait donc une évidence, surtout après avoir relevé ces mêmes impôts de 15% en 2008. Le compte administratif nous donne raison une nouvelle fois (avec des dépenses sur- estimées comme les charges exceptionnelles et les dépenses imprévues et des dépenses sous-estimées comme le produit des impôts et taxes ou des dotations et subventions, produits financiers).
2/ Compte de gestion 3012  POUR
3/  Affectation du résultat de fonctionnement de l’exercice 2012  CONTRE
Contre l’affectation du résultat excédentaire de fonctionnement : 1 million 3 en investissement et 2 millions 6 en recette de fonctionnement.
4/  Décision modificative n°1 du budget 2013  POUR tout sauf l’investissement  concernant les tennis couverts. Pour rappel le prix très élevé des rénovation des tennis couverts  : 1 732 000 d’euros au total.
5 et 6/  Gouvernance transitoire et définitive GPSO jusqu’aux futures élections  POUR
Une question : pourquoi avoir voulu accélérer la signature du CDT et son enquête publique avant l’intégration de Vélizy et de Marnes.
7 ET 8/ Location et maintenance de photocopieurs numériques;  Marché de location longue durée de véhicules    POUR
9/  Mise à jour du tableau des effectifs communaux  ABSTENTION
10/  Réhabilitation de 80 logements et d’une loge sis Résidence Fontaine Henri IV  POUR

Aménagement Urbain- Développement Durable- Economie
1/ Changements d’usage de locaux destinés à l’habitation  POUR Cela concernera le local du Secours Populaire rue du Gros Chêne.
3/ Démolition d’un pavillon 40, rue de la Passerelle ( ex logement de fonction du directeur des services techniques)   ABSTENTION Question : combien cette opération Maneyrol va nous coûter dans la mesure où nous avons déjà dépensé environ 2,5 millions d’euros pour le transfert des services municipaux de l’urbanisme de la rue Maneyrol vers le Bld de la République.
4/ Versement de l’indemnité d’éviction au locataire commercial du bien sis 28, rue Anatole France ABSTENTION Questions : que va-t-on faire à la place de cet endroit et que vont devenir les locataires de l’hôtel.

Equipements communaux- Réseaux- Sécurité- Citoyenneté
1/ Enfouissement des réseaux quartier Mortes Fontaines  POUR
2 et 3/ POUR Communication des données de réseaux à moyenne échelle avec GRDF et le SIPPEREC
4/ Convention avec Séqualum  Déploiement de la fibre optique. ABSTENTION : Le département a attribué un contrat de DSP à la société Séqualum dont l’actionnaire majoritaire est Numéricable. Ce choix est contestable dans la mesure où 59 millions d’euros de subvention publique ont été  alloués par le Conseil général. Cela représente beaucoup d’argent dans la mesure où dans quelques années le réseau physique n’existera plus, tout passera par des hubs sans fil.

Famille- enfance- Jeunesse- Vie locale
1/  Avenant pour l’organisation des classes de mer  POUR
2/ Convention d’objectifs avec la crèche parentale « Les Petits Mousses »  POUR
3/ Fixation du montant de l’allocation « Chavidom » POUR Demande de bilan.
5 /Club de Tennis de Chaville – attribution d’une subvention exceptionnelle. POUR
6/ Demande de subvention de fonctionnement bibliothèque au Conseil général des Hauts-de-Seine POUR
7/ Convention de partenariat avec France Bénévolat Hauts- de-Seine POUR