PS Chaville
PS Chaville

Tribune groupe socialiste – Mai 2013 – Chaville Magazine.

ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX
L’analyse des besoins sociaux (ABS) est un document qui doit permettre au CCAS de s’orienter efficacement par une bonne connaissance des conditions de vie des habitants.
En 2011, nous avons pu constater que la population chavilloise était marquée par un niveau socio-économique globalement plus favorable mais que cette tendance ne devait toutefois pas cacher l’émergence d’une fragilisation de certaines catégories sociales. En lisant les éléments préparatoires à l’analyse des besoins sociaux 2012, nous constatons que la situation des Chavillois en difficulté ne s’améliore pas.
– Les personnes isolées, les familles monoparentales en majorité des femmes (+60 % pour 2011 et 2012) même salariées ont de plus en plus de difficultés pour boucler leur budget.
– Les personnes retraitées avec de faibles revenus sont en augmentation en 2012. Elles ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins et à faire face à leurs charges courantes. Pour cette population, le parc de logements sociaux (22,55 %) ne répond pas, loin de là à la demande. Il y a un manque de logements très sociaux : PLUS et PLAI.
– Les jeunes non qualifiés et demandeurs d’emploi de longue durée sont les plus touchés par les problématiques de l’emploi. Nous attendons toujours la création d’emplois d’avenir. Pour l’instant ce dispositif n’a toujours pas été mis en place à Chaville.
– Concernant les personnes âgées, nous assistons à une demande croissante de services pour le maintien à domicile (+59 % entre 2010 et 2012 pour le Service des Soins Infirmiers à Domicile). Mais nous constatons que le traitement de la dépendance est insuffisant sur notre territoire. En effet, Chaville compte une maison de retraite privée (aux tarifs élevés) et une vingtaine de places sur la maison de retraite de Sèvres. Un foyer logement devrait être construit au 120 avenue Roger Salengro. Cela est totalement insuffisant si l’on considère le vieillissement de la population. Il faut prévoir la construction d’un EHPAD (Établissement d’Hébergement des Personnes âgées Dépendantes) accessible aux revenus des habitants.
Les demandes d’aides financières ont doublé entre 2011 et 2012 et les associations caritatives ont vu leurs demandes exploser. Mais en temps de crise c’est à la ville de répondre aux besoins essentiels des habitants et ce sera sur son action qu’elle sera jugée en 2014.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *