PS Chaville
PS Chaville

La droite boude les emplois d’avenir dans les Hauts-de-Seine.

Trop de collectivités des Hauts-de-Seine ne jouent pas le jeu !
Le dispositif des Emplois d’Avenir, mis en place par le gouvernement, est opérationnel depuis bientôt six mois. Le bilan pour le département est alarmant : moins de 10% de l’objectif fixé est atteint alors qu’au niveau national, l’objectif à atteindre est de 15%.

Toutes les villes dirigées par un maire socialiste se sont résolument intégrées au dispositif. Il n’en est pas de même des villes menées par la droite, très loin de là, puisque seules Bois-Colombes, Issy-les-Moulineaux, Sèvres et Courbevoie prévoiraient l’embauche de personnels en Contrat d’Avenir, et encore à des doses homéopathiques. Comme nous l’avions déjà écrit dans un précédent article, Chaville a décidé de ne pas bouger.

Le Conseil général des Haut-de-Seine n’a signé aucun Contrat d’Avenir et refuse d’en signer (à titre de comparaison, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis a prévu d’en signer 300). Cette attitude des élus de droite est paradoxale, puisque bon nombre de parlementaires de droite ont voté en faveur de ce dispositif à l’Assemblée Nationale.

Il est bon de rappeler que fin décembre 2012, le département des Hauts-de-Seine comptait près de 100 000 chômeurs dont 9,8% de moins de 25 ans.  Cela fait près de 10 000 jeunes au chômage. Offrir un avenir à notre jeunesse passe d’abord par savoir lui mettre le pied à l’étrier. Certes, les collectivités ne peuvent pas tout. Mais un effort est nécessaire. Au-delà de la lutte contre le chômage, c’est l’insertion même des jeunes au sein de la collectivité nationale que favorisent les Contrats d’Avenir.

Aux élus du département, il faut être Républicains avant d’être partisans. Lorsque la droite a crée les contrats aidés, toutes les villes, quelle que soit leur couleur politique, se sont inscrites dans le dispositif. La lutte contre le chômage doit dépasser les luttes partisanes, il en va de l’avenir de notre jeunesse et de notre pays.

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *