Tribune groupe socialiste – Mars 2013 – Chaville Magazine.

PROGRAMME LOCAL HABITAT DE GPSO: ALLONS PLUS AVANT !
Le PLH est un document très important puisqu’il définit les grandes orientations en matière de logement de notre communauté d’agglomération pour les 6 prochaines années. Pour 2013/2018 ,il est prévu de construire 650 logements sociaux.

Mais, au vu du bilan précédent, le compte n’y est pas.En effet, de 2000 à 2010 la production a été insuffisante par rapport aux objectifs initiaux: 520 logements sociaux/an au lieu des 625 prévus ont été agréés.

De plus, pour atteindre 25 % de la loi SRU en 2025, il faut construire encore 900 logements/an. Par ailleurs, le PLH fait toujours la part belle au PLS (loyer à 13 euros le m²).Pourtant, on doit réaliser des programmes à 6 ou 7 euros le m² pour loger les populations à revenus faibles ou moyens. À Chaville, 17 % des foyers fiscaux gagnent l’équivalent d’un smic et 47 % environ 2000 euros net par mois.

Concernant les logements vacants (8 % dans notre commune), il est nécessaire de répertorier ceux qui le sont depuis 2 ans et plus, et mener une action incitative auprès des propriétaires pour tenter de conventionner quelques logements en partenariat avec le monde associatif.

Pour pallier à la faible rotation dans le logement social, il est indispensable de mettre en place une bourse d’échange garantissant le prix du loyer au m². Cela permettrait à des personnes vivantes seules (personnes âgées, familles séparées) dans un appartement devenu trop grand de déménager dans de bonnes conditions alors qu’il existe par ailleurs des situations de sur-occupation.

Il faut prendre en compte le vieillissement de la population et prévoir la construction d’EHPAD (Établissements d’Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes) accessibles aux revenus des habitants(à Chaville, les tarifs du privé sont très élevés) et construire des foyers logements insérés dans les logements sociaux.

Nous sommes favorables à l’acquisition sociale de logements neufs dans le cadre du prêt social de location-accession (PSLA) en instituant des clauses non spéculatives. Cette proposition permettrait aux locataires de libérer des logements sociaux existants.

Des solutions innovantes ont vu le jour: coopératives d’habitants (Villeurbanne), béguinages pour les personnes âgées (Nord et Picardie). Ces modèles mériteraient d’être expérimentés sur GPSO.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *