PS Chaville
PS Chaville

Le Plan de Déplacement Urbain Ile de France.

Quelques chiffres sur la mobilité des Franciliens:
41 millions de déplacements quotidiens, 180 km de bouchons chaque matin, 1h30 consacrée en moyenne chaque jour par un Francilien pour se déplacer.
Mais aussi une hausse de 25% du trafic dans les transports en commun en 10 ans :
Rien qu’en 2012, il y a eu les prolongement des métros et tramways T1, T2, T3, M12 : entre novembre et décembre, la région a mis en service 25 kms de nouvelles lignes et 45 nouvelles stations sur Paris et la petite couronne.
En 2013, 18 kms et 35 nouvelles stations compléteront le réseau métro tramways, puis 30 kms et 50 autres stations en 2014.
Issue du Plan de Déplacement Urbain de la Région Ile de France (PDUIF) présidée par Jean Paul Huchon, la construction de nos transports en commun avance à grands pas. Mais la région ne s’arrête pas là, elle révise le PDUIF pour 2020, notamment pour intégrer la rocade de métro Grand Paris Express, et de nouvelles lignes de tramway et métro.

Le PDU élaboré par la Région Ile de France est le fruit d’une grande réflexion pour aller vers un projet de déplacements urbains IDF le plus « décarboné » possible et pour éviter de nouvelles infrastructures routières. C’est la raison pour laquelle nous avons donné un avis favorable au PDUIF lors du conseil municipal de décembre 2012.

Enfin, n’oublions pas que Grand Paris Seine Ouest est autorité organisatrice des transports : nous continuons à demander à notre agglomération de se doter d’un Plan local de déplacements qui aborde, en concertation avec les associations concernées, la question du rééquilibrage entre la voiture individuelle et les autres modes de déplacement  ; qui mette en œuvre la réduction effective de la place de la voiture individuelle et la montée en puissance du bus.

 

Le Schéma Régional Climat Air Energie.

Une feuille de route structurante et ambitieuse pour l’avenir de l’Ile de France.
Au conseil municipal de décembre 2012, nous avons voté pour le SRCAE. Ce schéma souligne l’ampleur de l’effort à engager pour réaliser la transition énergétique.
L’Ile de France est en grande dépendance énergétique avec seulement 11% de la consommation d’énergie produite sur son territoire (seulement 5 % par des énergies renouvelables).
Aussi, pour respecter les engagements climatiques, il faut mobiliser tous les acteurs, qu’ils soient publics ou privés.
Les objectifs du SRCAE doivent avoir valeur d’engagement pour tous les acteurs concernés.
Les collectivités, à travers leurs Plans Climat Energie Territoriaux, mais aussi les entreprises du territoire, peuvent s’appuyer sur ce SRCAE pour s’investir dans la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables

 

Le local du PS de Sèvres saccagé : quand la bêtise entre en scène dans le 92.

Trois locaux du Parti socialiste situés dans des communes des Hauts-de-Seine ont été vandalisés dans la nuit de dimanche à lundi et des inscriptions hostiles à l’ouverture du mariage aux homosexuels ont été retrouvées. A Issy-les-Moulineaux, ville dirigée par le centriste André Santini, la vitrine du local PS «a été brisée. On a retrouvé quatre impacts de jets de brique», a expliqué à l’AFP Thomas Puijalon, secrétaire de la section socialiste de cette commune.

«En bas, là où la vitrine n’était pas cassée, il y avait deux autocollants signés jeunesses-nationalistes.fr sur lesquels était écrit « homo, n’oublie pas que tu as eu un père et une mère »», a expliqué Thomas Puijalon, qui a annoncé avoir porté plainte au commissariat. Il a estimé les dégâts à 5 000 euros. Le premier secrétaire fédéral du PS, Philippe Sarre, a dénoncé un «acte intolérable»«Au-delà du débat qui a lieu dans notre pays aujourd’hui, des actes de cette nature, évidemment homophobes et violents, prouvent que les forces réactionnaires ont dans ce pays le plus grand mépris pour la démocratie et pour la liberté individuelle», a-t-il écrit.

Le local PS de Sèvres, dont le maire est l’UMP François Kosciusko-Morizet, a subi le même sort: la vitrine a été brisée et des inscriptions«anti-mariage gay» ont été retrouvées, a-t-on appris de source policière.

A Malakoff, ville dirigée par la communiste Catherine Margaté, des inscriptions ont été retrouvées sur le mur du local PS. «On s’en est rendu compte ce matin. Il y avait des inscriptions à caractère homophobe taguées à la bombe rouge : « Homo non » et « Adoption homo non »», a dit à l’AFP Thibault Delahaye, secrétaire de la section PS locale.

La députée PS de la circonscription, Julie Sommaruga, a dénoncé dans un communiqué des «dérives discriminatoires indignes du débat démocratique en cours»«Quelle que soit l’opinion de chacun sur le mariage pour tous, il est inadmissible que de telles méthodes d’intimidation soient utilisées», a-t-elle poursuivi.

(AFP)

Matraquage fiscal des maires de droite à GPSO.

Depuis la suppression de la Taxe Professionnel pour financer les communautés d’agglomération et le transfert aux Intercommunalité de la part départementale de la Taxe d’Habitation, les élus de Gauche de GPSO demandaient aux maires qui dirigent cette agglomération des engagements fermes pour que sa fiscalité ménages n’augmente.
Ces demandes réitérées n’ont jamais eu d’écho. Le gel de la Taxe d’Habitation que le groupe GAUCHE GPSO demandait dans le cadre du Pacte Financier et Fiscal de GPSO n’a pas été retenu.
Et pour cause !

Les sept maires de Droite qui dirigent GPSO sont sur le point de décider d’augmenter de 9% le taux de la Taxe d’Habitation que supporteront les ménages de GPSO. Ajouté à la hausse des bases qui sera de 3% (y inclus les 1,8% de hausse des bases locatives), c’est donc de 12% qu’augmentera le produit de cet impôt prélevé sur les ménages de GPSO.

Et ce n’est pas tout : GPSO crée en plus une part communautaire de taxe foncière. Cette taxe, appliquée aux propriétaires aura un taux de 0,65%.

C’est donc, pire que nous pouvions le craindre (Tribune groupe socialiste – Décembre 2012, Janvier 2013 – Chaville), à un véritable matraquage fiscal de 10,8 millions d’€ sur les ménages auquel procéderont en 2013 les dirigeants de GPSO.

Ces 10,8 millions viendront amputer directement le pouvoir d’achat et donc la consommation des ménages. C’est ainsi, en ponctionnant sans retenue les ménages que les sept maires de Droite de GPSO, qui critiquent sans vergogne le gouvernement actuel pour sa « gestion irresponsable » (à leurs yeux, bien sûr), souhaitent montrer comment ils aideront à la relance en 2013 ?

 

Invitation pour les voeux du PS Chaville le samedi 26 janvier 2013 à 11h à l’Atrium.

Comme chaque année, le PS Chaville organise ses voeux et nous serons très heureux de votre présence. A cette occasion nous reviendrons sur le bilan de la majorité en place à Chaville et nous lancerons le top départ pour l’élaboration d’un projet municipal auquel tous les chavillois peuvent participer.
Alexis Bachelay, député élu en juin 2012, sera présent.

Une nouvelle équipe pour continuer le combat des idées d’Olivier Ferrand, fondateur de Terra Nova.

Terra Nova vient de tenir son premier conseil d’administration renouvelé de 2013 et a élu un nouveau président en la personne de François Chérèque, qui formera un duo à la tête de Terra Nova avec Juliette Méadel, désignée directrice générale.TerraNova-logo

Le conseil d’administration de Terra Nova a confirmé les orientations qui font le sens de sa démarche, telle que l’a initiée dès sa création son président-fondateur Olivier Ferrand avec comme objectifs principaux de favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie, produire de l’expertise, proposer des solutions opérationnelles et inscrire son action dans un réseau européen et international.

La situation économique difficile et ses conséquences sociales comme politiques, ainsi que l’arrivée de la gauche au pouvoir, doivent conduire à faire évoluer Terra Nova dans la période qui s’ouvre.

François Chérèque, ancien dirigeant syndical, est reconnu pour son indépendance d’esprit vis-à-vis des partis politiques et clairement réformiste de gauche. Cela doit confirmer Terra Nova dans un engagement non partisan, dont la vocation est de réaliser des analyses, d’interpeller le gouvernement et les partis politiques et de proposer les changements et réformes utiles pour une société plus efficace et plus juste.

Juliette Méadel est ancienne avocate, docteur en droit, élue locale et haut fonctionnaire. Spécialiste des marchés financiers, elle s’est également investie dans les thématiques liées à l’innovation sociale, à l’égalité des genres et aux politiques de l’enfance. Sa désignation montre la volonté de renouvellement de Terra Nova.

Tous deux auront à cœur de poursuivre l’ample travail de réflexion entamé par les membres de Terra Nova, mais aussi d’ouvrir plus largement ses cercles de réflexion, de soumettre à la discussion publique les résultats de ses productions, d’accompagner d’éventuelles expérimentations et de construire un observatoire de l’innovation politique et sociale.

En s’appuyant sur les valeurs fondamentales portées par Terra Nova depuis sa création – la social-démocratie, l’engagement en faveur d’une Europe forte, et l’égalité républicaine -, François Chérèque et Juliette Méadel appellent tous ceux qui le souhaitent, nouveaux et anciens membres, à ouvrir cette nouvelle page de l’histoire de Terra Nova et à venir contribuer à ses travaux.

Dès le 23 février prochain, Terra Nova tiendra son université d’hiver pour lancer les grandes orientations de son programme de travail et approfondir les thématiques suivantes :

· Notre modèle économique et industriel en faveur d’un modèle de croissance durable peut-il être porteur d’une amélioration de la gouvernance mondiale ? Le développement durable offre-t-il des sources d’innovation suffisantes pour relancer la croissance en France et en Europe ?
· Comment mieux vivre ensemble dans une société marquée par la raréfaction des ressources budgétaires de l’Etat et des collectivités locales ? Comment mieux utiliser l’argent public tout en améliorant la qualité et l’égalité d’accès au service public ?
· Comment construire une Europe plus proche, mieux comprise et mieux défendue par tous les citoyens ? Comment fonder une conscience civique européenne plus fédérale ? Comment renforcer l’Europe politique ?
· Comment repenser les politiques de l’égalité, c’est-à-dire les mesures qui permettent de lutter contre les inégalités, dès l’enfance, dans les domaines de la santé, du genre, de l’éducation et de l’accès au service public sur tout le territoire ?

Terra Nova se donne un droit de regard distancié et constructif sur les politiques publiques et sur l’action du gouvernement, et présentera, un an après l’alternance, un « bilan constructif ». Terra Nova inscrira son travail prioritairement sur les évolutions souhaitables à moyen et long terme pour la France et l’Europe.

Terra Nova continuera à être un lieu de rencontres, de débats capable de promouvoir les idées les plus neuves.

La réforme des rythmes à l’école primaire : dossier de presse Vincent Peillon.

La réforme des rythmes scolaires poursuit deux objectifs : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. La réussite des enfants à l’école primaire dépend pour une part essentielle des conditions dans lesquelles se déroulent leurs apprentissages. Il s’agit d’assurer un plus grand respect des rythmes naturels d’apprentissage et de repos de l’enfant. Un décret relatif à l’organisation du temps scolaire va préciser le cadre réglementaire de cette réforme. Il fixera un cadre national à l’intérieur duquel différentes déclinaisons locales seront possibles. Le principe général est celui d’une entrée en vigueur de la réforme à la rentrée 2013.

Rythmes scolaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’hébergement des seniors et les modes de prise en charge alternatifs.

Entre le domicile et la maison de retraite, les solutions alternatives peinent à s’imposer devant la frilosité des élus. Une volonté politique qui peut prendre appui sur la communauté d’agglomération GPSO. Encore faut-il qu’elle souhaite offrir à sa population une diversité de logements adaptés. Manque d’anticipation, peut-être. Prenons-nous le plan vieillissement-dépendance par le bon bout ? Les moyens ont-ils été mis en matière de recherche, de finance ? Le Laboratoire des idées Chaville 2014 ouvre le dossier : cliquer  /ici/

 

Expulsée de la maison de retraite à l’âge de 94 ans : ça s’est passé à … Chaville !

Une nonagénaire a été recueillie par l’hôpital de Châteaudun, vendredi, après avoir été expulsée de sa maison de retraite de Chaville  pour cause de loyers impayés. Elle a tout bonnement été mise à la porte, en plein hiver. La direction de l’établissement Beau Soleil a en effet appelé une ambulance et mis la nonagénaire dedans, avec toutes ses affaires personnelles. La maison de retraite a payé le prix du transport jusqu’à Brou, commune d’Eure-et-Loir où le fils de sa pensionnaire était domicilié avant de déménager, avec pour consigne au chauffeur de taxi, si la porte était close, d’aller aux urgences de l’hôpital de Châteaudun. « C’est la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation », confirmait, hier, un membre du personnel de l’hôpital. Nous avons contacté la maison de retraite en question, mais elle a refusé de reprendre sa pensionnaire. »
L’hôpital est scandalisé : « C’est honteux et complètement illégal en pleine trêve hivernale qui interdit les expulsions, y compris des établissements de santé. L’hôpital va d’ailleurs faire un signalement à la gendarmerie. ».
La ministre chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, a estimé que la maison de retraite qui a expulsé une nonagénaire pour défaut de paiement avait agi «en violation du droit et de la dignité humaine».
la Préfecture demande une enquête.  Selon elle, «tous les feux sont au rouge». «Une personne vulnérable a été expulsée sur décision du directeur à la veille d’un week-end, en période hivernale», a-t-elle souligné, rappelant que la chambre d’un résident «est son domicile, sur le plan légal».
« C’est une décision maladroite que je regrette» », a expliqué Richard Claverie, coprésident des maisons de retraite Villa Beau Soleil.

40 000 euros de loyers impayés
Cette dame de 94 ans a été mise à la porte de l’établissement vendredi pour 40.000 euros de loyers impayés. Le tarif de base dans cette structure s’élève à 124 euros par jour, selon la direction. Les 40.000 € réclamés à la famille représentent donc … 11 mois de pension … ça va très vite. Et même le montant représenté par la vente d’un éventuel bien immobilier (pour ceux qui ont la chance d’en disposer d’un) est très vite totalement englouti en quelques années. Si la personne rentre à 80 ans en maison, à 95ans, la note monte à un demi-million d’euros : autant dire les économies de toute une vie…
Et que dire de ceux qui n’ont pas pu constituer ce patrimoine, et qui sont la majorité ?

Le problème de la vieillesse et de la dépendance n’est pas un sous dossier.
Les maisons de retraite en France sont chères, régler une dépendance à domicile n’est pas facile, les enfants sont souvent impuissants car eux-mêmes souvent en difficulté.
C’est donc un dossier à travailler et vite…la vie, c’est à tout âge, la dignité aussi… Il ne doit pas y avoir de sous-citoyens.
En ayant à l’esprit que le coût de fonctionnement d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) reste élevé, que le reste à payer moyen à la charge du pensionnaire est de 2200€/mois (bien plus à Beau Soleil), que le montant moyen de la pension des retraités est de 1 122 euros mensuels…

Certes, cela s’est passé à Chaville. Mais il ne faut pas se voiler la face : la situation n’est pas très différente ailleurs. C’est un problème dont l’échelle dépasse très largement notre ville.

Reste qu’il n’existe à ce jour sur Chaville aucune structure pouvant accueillir des personnes âgées ayant des ressources modestes ou moyennes.
Le foyer des personnes âgées sur Chaville a été fermée il y a une dizaine d’années et n’a jamais été remplacé par une autre structure sur Chaville.

Jocelyne Quoniam, conseillère municipale et communautaire de Chaville, Yannick Avelino, conseiller municipal à Chaville et le Parti Socialiste de Chaville font part de leur indignation face à l’inacceptable expulsion dont a été victime une pensionnaire âgée de 94 ans de la Villa Beausoleil, maison de retraite privée à but lucratif ( Groupe Steva : 28 millions d’euros de chiffres d’affaires consolidé en 2011 / 700 000 euros de bénéfices.)
En pleine période de vacances scolaires, et en période hivernale, ces logiques comptables auraient du trouver une autre solution.
Comment peut on en arriver à une solution aussi abrupte ? Nous attendons une réaction forte de la municipalité à court terme pour éclaircir cette erreur.
Il est temps de construire des projets à des prix accessibles pour les personnes âgées en situation de dépendance. Nous avions d’ailleurs proposé la construction d’un EPHAD dans le nouveau centre-ville. Cette proposition n’a pas été retenue par le maire de Chaville et nous le regrettons.

En 2013, il faudra plus encore se méfier de la docte ignorance des experts.

L’an passé à la même date, nous émettions le voeux que 2012 soit synonyme de changement et de progrès. Nous croyons que cela a été le cas.
Avec le changement de cap politique initié par François Hollande qui suscite beaucoup d’espoir. D’ores et déjà, de nombreuses mesures ont été adoptées (loi sur le logement, sur les emplois d’avenir, plan pour la compétitivité des entreprises, nouveaux moyens pour l’école et la police…).

Et si 2013 n’était pas l’année de la grande déprime, de la grisaille ou de la douleur ? Si les mois qui s’annoncent étaient ceux du courage, du refus de la fatalité ? Si l’espoir prenait le pas sur la désespérance généralisée ?
Car, comme l’écrit Edgar Morin dans le Monde,aujourd’hui plus encore qu’hier, en 2013, il faudra plus encore se méfier de la docte ignorance des experts

A Chaville, nous formons le vœu que l’année 2013 soit celle qui annoncera le changement souhaité par les Chavillois. Un changement qui prouvera que, lorsque la situation le nécessite, différentes forces politiques peuvent se rallier et proposer une alternance… POUR CHAVILLE. Et pourquoi ne pas commencer 2013 en rejoignant Chaville 2014 – Laboratoire des idées   et partager vos idées pour le Chaville de demain !

Beaucoup reste à faire et 2013 sera l’année de la confirmation.. Il nous appartient désormais de concrétiser, ensemble, cet espoir. C’est dans cet esprit que nous vous souhaitons une bonne année 2013, à vous et à tous ceux qui vous sont proches.