Tribune groupe socialiste – Décembre 2012, Janvier 2013 – Chaville Magazine.

GPSO. La fusion avec Vélizy et Marnes-la-Coquette est actée pour janvier 2014.
GPSO qui concentre 60000 emplois, monterait à plus de 100000 avec Vélizy.
Ce regroupement échappe complètement à nos concitoyens car ils ne sont pas consultés.
Nous voyons bien que la montée en puissance de l’intercommunalité a profondément changé le paysage local, des décisions majeures y sont prises.
Et pourtant, elle est souvent vécue par les Chavillois comme une structure technocratique lointaine, ils se sentent peu concernés parce que non associés aux décisions.
GPSO se veut exemplaire et pourtant n’a jamais réuni de Conseil de développement représentatif des 7 communes; conseil où les acteurs économiques, les organisations socioprofessionnelles et syndicales, les représentants de l’enseignement, de la culture, du sport et de la santé, les habitants, les associations et les personnalités qualifiées donnent leur avis.
Y a-t-il discussion au sein des conseils municipaux de ce qui est du ressort de notre intercommunalité? Pas vraiment. Les communes doivent pourtant rester l’élément de base de la démocratie locale et de l’implication citoyenne.
La communauté d’agglomération va prendre des mesures concernant le contrat de développement territorial (CDT). Il s’agit d’énoncer les grandes lignes des projets urbains,
économiques, culturels et environnementaux en lien avec la réalisation du métro Grand Paris Express. Qui a discuté de ce document et où est la population dans tout cela?
La loi de finances 2012 a entériné la création du FPIC (Fonds national sur la péréquation des ressources intercommunales et communales). Rappelons que la péréquation est un mécanisme de redistribution visant à réduire les écarts de richesse et donc les inégalités entre les différentes collectivités locales.
Un pacte financier et fiscal est élaboré et va être proposé en décembre 2012. GPSO paierait une contribution de plusieurs millions d’euros. L’arrivée de Vélizy, commune très riche, dans une communauté d’agglomération considérée comme riche, pourrait également avoir une répercussion en matière de contribution au Fonds de Solidarité des Communes de la Région Ile-de-France. Toutes les communes de GPSO seraient alors concernées.
Tous nos vœux aux chavillois.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *