DEBAT LOGEMENT LUNDI 17 DECEMBRE.

Se loger décemment à un prix abordable : un droit pour tous : DEBAT LOGEMENT LUNDI 17 DECEMBRE 2012  20H – MAIRIE DE CHAVILLE;

CRISE DU LOGEMENT : QUELLES SOLUTIONS ?
Cherté des loyers, spéculation immobilière, construction HLM et avancement des projets locaux, rôle de GPSO dans le logement, projets gouvernementaux sur le logement…
AVEC
Bernard JASSERAND Conseiller municipal de Meudon, conseiller communautaire de GPSO
Brigitte RAVEL Présidente de la CNL 92 (Confédération Nationale du Logement)
Catherine LIME-BIFFE Secrétaire du Parti Socialiste Chaville
Thierry BESANCON Conseiller municipal Chaville, Agir

Se loger décemment à un prix abordable : Un droit
Le logement est un droit : Spéculation immobilière, retard dans la construction de logements sociaux locatifs, nombre insuffisant… Il est urgent de prendre des mesures sévères de lutte contre la spéculation foncière et d’obtenir le réengagement de l’Etat dans le financement du parc locatif social.

Le loyer ne devrait pas dépasser 20% des ressources du ménage

GPSO (Grand Paris Seine Ouest) , la communauté d’agglomération dont Chaville fait partie, a les moyens financiers de faire une politique ambitieuse en matière de logement mais ne le fait pas . Elle livre ses réserves foncières aux promoteurs et ne fait que le minimum légal en matière de construction de logements sociaux.

Le coût du m² atteint des chiffres astronomiques (plus de 7000€ en centreville de Chaville) et ceux qui souhaitent acheter, ne peuvent le faire sauf à s’endetter.

Le nombre de logements sociaux est insuffisant (70% des ménages ont des revenus qui les rendent éligibles au logement social) et en inéquation par rapport à la demande. Leur loyer trop élevé va jusqu’à près de 12€ le m².

Près de 7% des ménages occupant un logement social se voient imposer un surloyer du fait de la loi Boutin, le loyer atteint alors près de 40% des revenus voire plus. Il leur est impossible de se reloger dans des logements décents plus petits avec des loyers plus faibles

La situation en matière de logement sur notre territoire de proximité est préoccupante, tout comme elle l’est sur le plan national.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *