La ville de Chaville ne peut plus ignorer la réforme sur les rythmes scolaires.

Le projet de Vincent Peillon pour la «refondation de l’école» est prêt, le texte de loi sera présenté en Conseil des ministres fin janvier.

La réforme des rythmes scolaires : Les communes auront le choix et devraient se décider début janvier. Soit elles décident que leurs écoles appliquent la semaine de quatre jours et demi à la rentrée prochaine, soit elles attendent un an de plus.
Un fonds spécifique de 250 millions d’euros sera proposé, selon certains critères non encore définis, aux communes qui appliqueront la réforme dès septembre 2013. Les écoliers continueront à avoir 24 heures d’enseignement par semaine, mais réparties différemment. La durée de la journée ne devrait pas excéder cinq heures trente, et la demi-journée du mercredi (ou du samedi par dérogation) pas plus de trois heures trente contre les trois heures initialement prévues. La durée de l’année scolaire reste à 36 semaines pour 2013-2014, mais pourra évoluer dans le futur.
La ville de Chaville ne peut donc plus ignorer cette réforme sur les rythmes scolaires. Elle doit anticiper la manière dont elle assurera la continuité entre les temps scolaires et les activités périscolaires.

Une langue étrangère dès le CP : un enseignement en langue vivante devient obligatoire dès le CP, pour améliorer les résultats des élèves, jugés «alarmants».

Nous demandons qu’une dynamique au niveau locale à Chaville se mette en place rapidement. Seule une concertation locale riche permettra de trouver des solutions harmonieuses pour toutes les parties dans le souci de la réussite et de l’épanouissement des enfants. Nous souhaitons donc un débat ouvert associant les personnels de l’éducation, les élus locaux, les parents et le tissu associatif.

 

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *