Tribune groupe socialiste – Septembre 2012 – Chaville Magazine.

RETOUR SUR LES ÉLECTIONS ET VIGILANCE SUR LE SCOLAIRE ÀCHAVILLE

A Chaville, les résultats aux élections présidentielles (49,48%) et aux élections législatives (49,32%) sont très encourageants. Seule une centaine de voix sépare Catherine Lime-Biffe du député-maire de Chaville au 2ème tour, c’est inédit ! Depuis 4 ans, la gauche progresse dans notre ville.
Sur les Hauts de Seine, nous arrivons au coude à coude avec la droite, 49,5 % aux présidentielles pour François Hollande et 4 nouveaux députés socialistes font leur entrée à l’Assemblée nationale. C’est une avancée significative car depuis 1993 il n’y en avait pas eu.
Vous avez été nombreux à participer aux campagnes électorales, vous nous avez rencontrés sur les marchés et nous vous remercions pour votre accueil lors de nos porte-à-porte.
Nous avons entendu vos attentes et vos inquiétudes, partagé une vision sur l’avenir de notre pays, une aspiration au changement et au renouvellement des pratiques politiques.

Nous vous souhaitons à tous une excellente rentrée scolaire. A Chaville, dès le mois de septembre, nous allons ouvrir un débat très large au sujet des rythmes scolaires. C’est un sujet essentiel pour l’équilibre des enfants et des parents, qui a aussi des répercussions importantes sur la vie quotidienne et le temps périscolaire.

Nous déplorons le non-remboursement de la carte Imagin’R pour certains sans concertation avec les familles et la non application pour tous les autres du taux d’effort à la carte Imagin’R comme c’est le cas pour les frais liés au périscolaire. Pour mémoire, le département des Hauts-de-Seine est le seul département d’Ile-de-France (pourtant le plus riche avec un budget de 2 milliards d’euros) à ne pas assurer une part de financement pour cette même carte (50%). Cette mesure de justice permettrait aux familles d’économiser de 150 euros à 360 euros, des sommes non négligeables ! Rappelons également que cette carte ne concerne pas seulement les transports. Elle donne accès à un certain nombre d’avantages : réductions dans les cinémas, les musées, les espaces de loisirs. Elle est un élément éducatif qui contribue au premier embryon d’émancipation de l’adolescent par rapport à ses parents.
Enfin, nous serons très vigilants sur la possibilité d’inscrire tous les enfants à la cantine et sur le projet d’espace dédié à un centre de loisirs près de la nouvelle école Paul Bert. C’est encore insuffisant par rapport aux besoins actuels, et futurs (une fois que le centre ville sera construit).

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *