« Petits règlement de comptes sur les ruines de la sarkozye », article du canard enchaîné. Extrait.

Dans les Hauts-de-Seine, le premier tour a sérieusement ébranlé les piliers du temple sarkozyste, comme en témoigne un premier inventaire des dégats. Ainsi, Patrick Balkany, maire de Levallois et grand ami de Sarko, pourrait perdre son immunité parlementaire. Il cède 6% et se retrouve menacé par le candidat PS, le maire de Clichy, Gilles Catoire. En 2007, contre le même, Balkany n’avait gagné qu’avec cinq points d’avance …
Claude Guéant, parachuté à Boulogne-Billancourt dans une circonscription en or, devrait être élu. Mais le dissident UMP Thierry Solère le talonne (moins de quatre points d’écart) et il se disait, mardi matin, décidé à se maintenir au second tour. Plus au sud, le très droitier maire du Plessis-Robinson, Philippe Pemezec, dégringole de 7% et pourrait se faire piquer son siège par le directeur de cabinet de Martine Aubry, Jean-Marc Germain.
A Chaville-Meudon, Jean-Jacques Guillet, ex-collaborateur de Pasqua, a perdu 13 points en faveur du PS. Enfin, à Asnières, l’UMP ne se fait plus guère d’illusions sur le sort de son député sortant Manuel Aeschlimann, un ancien collaborateur de Sarko qui accuse 10 points de retard sur le candidat PS.
… la suite, vous la trouverez dans l’édition du Canard du mercredi 13 juin 2012.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *