« Moi, président de la République »

« Moi, président de la République », seize fois répété par Hollande au cours du débat, en une longue et brillante tirade, exprimant calmement une rupture implacable avec l’esprit du sarkozisme.
« Moi président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds dans un hôtel parisien ». Et tout y passa : indépendance de la Justice, statut pénal du chef de l’Etat, indépendance des médias, etc etc.
Ce furent au total trois minutes vingt, le temps d’une chanson, pour effacer, venger, cinq ans d’appropriation, cinq ans de gloutonnerie, d’anomalie et au total d’humiliation.
Extrait du « Neuf-Quinze » de Daniel Schneidermann.

François Hollande, lors du débat d’hier soir :
« 
Je serai un président qui respecte les Français,
Je serai un président qui ne veut pas être Président de tout,
Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité,
Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur,
Moi, président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fond pour mon propre parti dans un hôtel parisien,
Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet, alors que l’avis du CSM n’a pas été dans ce sens,
Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publiques,
Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire,
Moi, président de la République, j’aurai aussi à coeur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’Etat, de façon à ce que si, des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse m’expliquer,
Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d’hommes,
Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres qui ne pourront pas rentrer dans un conflit d’intérêt,
Moi, président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local,
Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation,
Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés,
Moi, président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie,
Moi, président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives […] pour celles de 2017,
Moi, président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue. »

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *