Nicolas Sarkozy 2007 – 2012 : le dépôt de bilan

Nicolas Sarkozy 2007 – 2012 : le dépôt de bilan

Nicolas Sarkozy doit annoncer ce soir sa candidature à l’élection présidentielle. Avec un lourd passif : il soumet également, avec sa candidature, son bilan de président sortant au jugement des Français. Et le constat est sans appel : explosion du taux de chômage, crise sociale sans précédent, croissance atone, dégradation de la compétitivité, aggravation des injustices et mise à mal des valeurs de la République. Thématique par thématique, les experts de Terra Nova ont passé au crible les promesses du candidat de 2007 et les résultats obtenus cinq ans après. Au-delà de la présidence de Nicolas Sarkozy, ils dressent également le bilan de dix années de droite au pouvoir. Aux électeurs de juger sur pièces.

Previous post
Next post

One Response to Nicolas Sarkozy 2007 – 2012 : le dépôt de bilan

  1. MARTIN says:

    Voici les principaux chiffres:

    Politique industrielle, la France frappée par la crise : plus de 500.000 emplois industriels détruits

    Compétitivité, l’autre grand échec du quinquennat : +41 milliards d’euros de déficit commercial

    Finances publiques : +600 milliards d’euros de dette publique

    Politique fiscale, l’anti-réforme : 75 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux entreprises et ménages aisés

    Secteur financier, les limites du discours : 0 euro de taxe sur les transactions financières

    Des promesses de plein emploi au retour du chômage de masse : +1 million de chômeurs

    Pouvoir d’achat, beaucoup de bruit pour rien : 80.000 emplois détruits à cause des heures supplémentaires défiscalisées

    Lutte contre la pauvreté, la coupable négligence : + 330.000 pauvres

    Santé, déficits récurrents et dégradation de l’accès aux soins : + 37 milliards d’euros de déficit cumulé pour l’assurance-maladie

    Retraites, une réforme injuste et insuffisante : 44 années de cotisations pour ceux qui ont commencé à travailler à 18 ans avec le passage à 62 ans

    Dépendance, les personnes âgées oubliées : Le financement de la dépendance est évalué à 9 milliards d’euros, dont 6 sont assumés aujourd’hui par les seuls conseils généraux

    Politique de la famille, les promesses ignorées : 12.000 places de crèche créées par an contre 200.000 promises sur le quinquennat

    Que reste-t-il de notre école ? -80.000 postes dans l’Education nationale

    Enseignement supérieur et recherche, l’autonomie sans les moyens : 2 % du PIB seulement consacré au financement de la recherche

    La casse des services publics en réseau : Plus d’1 Français sur 2 estime que les services de l’Etat ont évolué plutôt en mal ces dernières années

    Une réforme de l’Etat brutale et inefficace : 0,5 % de PIB d’économies réalisées avec la RGPP

    Fonction publique, du grand boum au grand pschitt : +1 % de fonctionnaires supplémentaires en trois ans

    Logement, une politique coûteuse, injuste et erratique : plus de 3,6 millions de mal logés

    Politique de la ville et rénovation urbaine, un paradoxe au détriment des banlieues : -30 % de moyens financiers pour la politique de la ville

    A lire : Nicolas Sarkozy 2007-2012 : Le dépôt de bilan

    Une politique culturelle obsolète : 20.600 lettres recommandées envoyées par Hadopi pour plus de 20 millions d’infractions constatées par an

    Sport, le désengagement de l’Etat : 0,12 % du PIB du budget de l’Etat consacré au ministère des sports (contre 3 % promis)

    Du Grenelle de l’environnement à « L’environnement, ça commence à bien faire ! » : 2,5 milliards d’euros de nouvelles niches fiscales alors que le bilan devait être équilibré

    L’atome roi, le refus d’une transition énergétique nécessaire : 10 % de la population en situation de précarité énergétique

    Agriculture, la rase campagne : 2,3 % de baisse du revenu des agriculteurs en 2011

    Transports, derrière les grandes déclarations, la navigation à vue : 6,5 milliards d’euros nécessaires pour la maintenance du réseau ferré

    Nicolas Sarkozy ou la mise en spectacle de l’Etat : + 172 % de hausse de salaire pour le chef de l’Etat

    Le massacre de contre-pouvoirs : plus de 20 utilisations du vote boqué (art. 44 al. 3) au Parlement

    La justice piétinée : 57,7 euros consacrés par an et par habitant pour la justice en France contre 86,3 euros en Espagne

    Décentralisation, l’étouffement programmé des contre-pouvoirs locaux : 5 milliards d’euros de coût net pour la suppression de la taxe professionnelle

    Sécurité, après dix ans d’agitation, un domaine à rebâtir : +2,5 % d’atteintes à la personne en 2010

    La lutte contre les discriminations rattrapée par des impératifs électoraux : +20 % de réclamations par an pour la Halde

    Immigration, le gouvernement a un problème avec les étrangers : 5 lois pour modifier les règles sur l’entrée et le séjour des étrangers ou l’acquisition de la nationalité

    Les outre-mers méprisés : 39,4 % de baisse des crédits pour la mission outre-mer

    Nicolas Sarkozy « sauveur de l’Europe », un mauvais mythe élyséen : 4 plans de sauvetage sans parvenir à enrayer la crise de la dette

    Affaires étrangères, les impasses d’une politique de gesticulation : -10 % d’effectifs dans la diplomatie française

    Un outil de défense malmené : 500 communes touchées par la réforme de la carte militaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *