Un centre ville qui ne prend pas en compte les besoins en logements des Chavillois

Le nouveau centre ville de Chaville est bien présenté sur les plaquettes. Ce projet aurait pu être mené dans la concertation, et surtout concerner le plus grand nombre de Chavillois.  L’aspect esthétique des façades est une chose, la réalité est plus basique : c’est une pure opération conçue pour le bénéfice des promoteurs immobiliers.

Il y avait déjà la petitesse de l’école que nous avions dénoncé depuis le début du projet (l’école est remplie alors que les nouveaux logements ne sont pas construits). Son emplacement et sa dimension était déjà justifiée par la raison qu’il ne fallait pas obérer sur les mètres carrés destinés aux promoteurs.

Si on regarde de près les prix des logements, le prix de vente des appartements neufs (7000 euros le m² en moyenne) est tout simplement indécent au regard du revenu moyen à Chaville. Seuls les 15% de ménages les plus riches de Chaville ont les moyens de s’acheter un appartement pour se loger à Chaville.

Dans ce cadre, l’accession sociale (rabais de 10%) est dérisoire et concerne encore moins de monde.

Quant au logement social, la municipalité se désole des 500 demandes déposées  et non satisfaites mais ne propose qu’une soixantaine de logements. Des paroles aux actes, on mesure immédiatement que sa priorité n’est pas de répondre à la crise du logement qui sévit en ce moment en Ile de France.

Pourtant, la municipalité avait noté dans son diagnostic du PADD préalable à la rédaction du PLU, que les jeunes ménages chavillois connaissaient des difficultés pour continuer à habiter dans notre ville par exemple.
En a-t-elle tenu compte dans l’élaboration du centre-ville ou de la rédaction du PLU ?
Pas le moins du monde, la municipalité de droite propose un projet qui ne tient compte ni des besoins des plus défavorisés à Chaville ni des besoins des classes moyennes. Il faut savoir que 50% des ménages chavillois gagnent moins de 2800 euros par mois.
Politiquement, ils ont conçu ce programme immobilier pour les plus riches.

Lors des municipales de 2008, les socialistes avaient fait des propositions très concrètes sur l’aménagement du centre ville. Oui, nous étions pour constuire plus de logements.
Mais nous sommes opposés à un projet qui repousse plus loin dans la banlieue ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter un logement à un prix luxueux.
Nous sommes pour accompagner les chavillois dans leurs parcours résidentiels : que ce soit pour louer au début, et acheter ensuite.
Des dispositifs existent : il y a l’accession sociale, et Chaville doit pouvoir s’appuyer sur les puissantes finances de la communauté d’agglomération.
Le logement est une priorité pour nous. La volonté politique doit être très forte au niveau local pour que les projets servent les intérêts du maximum de chavillois, et non les intérêts de promoteurs immobiliers. Ce n’est pas le choix de la majorité de droite municipale.

Un autre point nous inquiète particulièrement, c’est la situation du commerce de proximité à Chaville.
Nous avons peu de détails sur ce que va être le commerce de proximité dans le nouveau centre ville (concertation j’écris ton nom !) , nous espérons que les enseignes de luxe ne seront pas trop nombreuses.
Nous serons vigilants sur les conditions qui seront faites aux commerçants du marché pendant le déroulement des travaux. Il faut qu’elles soient les meilleures possibles.
Mais surtout nous pensons aux autres quartiers de Chaville. En effet, le recrutement d’un manager de ville n’empêche nullement l’activité des commerces de décliner dans tout Chaville. Ce que nous attendons c’est une vision d’ensemble de la part de la municipalité et non des mesurettes saupoudrées ça et là au gré des entretiens individuels de M. le Maire.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *