PS Chaville
PS Chaville

Tribune groupe socialiste – Décembre 2011/Janvier 2012 – Chaville Magazine

Si la Mairie se dit soucieuse d’implanter des commerces sur Chaville et de maintenir de l’activité tous quartiers confondus, force est de constater sur le terrain que le bilan n’est guère satisfaisant.
Depuis un certain temps de multiples fermetures succèdent aux quelques ouvertures.
« L’effet domino » est à craindre car une fermeture fragilise toujours les commerces voisins. L’offre commerciale de proximité présente de sérieuses lacunes.
Le magasin de presse rue Anatole France a fermé ses portes, définitivement, en août 2011. Les habitants du Haut Chaville ont signé des pétitions et demandé une réunion de quartier
pour lemaintien de leur commerce de proximité. A ce jour il n’y a eu aucune réponse de la Mairie. Cependant ils demeurent plus que jamais mobilisés puisqu’il n’y a plus de magasin de presse aux alentours après la fermeture de celui de la place de Verdun et celui de la gare de Chaville -Vélizy.
N’oublions pas l’importance de l’aspect social du commerce qui apporte de la vie et crée du lien dans un quartier.
Il n’y a également plus de magasin de presse à la gare Rive Droite et dans le secteur Marivel.
Bien triste constat pour une équipe communale qui avait fait du dynamisme économique local son cheval de bataille!
La mairie finance depuis deux ans un partenariat avec la Chambre de Commerce et a créé un poste demanager de ville, pour quel résultat?
Elle s’est également dotée d’un périmètre de préemption pour sauvegarder le commerce de proximité. Alors pourquoi n’utilise t’elle pas cet outil législatif comme le font nos villes voisines?
Souhaitons en cette période de voeux 2012 que la municipalité traduise enfin en actes ses bonnes intentions affichées de « redonner vie au commerce ».

Un centre ville qui ne prend pas en compte les besoins en logements des Chavillois

Le nouveau centre ville de Chaville est bien présenté sur les plaquettes. Ce projet aurait pu être mené dans la concertation, et surtout concerner le plus grand nombre de Chavillois.  L’aspect esthétique des façades est une chose, la réalité est plus basique : c’est une pure opération conçue pour le bénéfice des promoteurs immobiliers.

Il y avait déjà la petitesse de l’école que nous avions dénoncé depuis le début du projet (l’école est remplie alors que les nouveaux logements ne sont pas construits). Son emplacement et sa dimension était déjà justifiée par la raison qu’il ne fallait pas obérer sur les mètres carrés destinés aux promoteurs.

Si on regarde de près les prix des logements, le prix de vente des appartements neufs (7000 euros le m² en moyenne) est tout simplement indécent au regard du revenu moyen à Chaville. Seuls les 15% de ménages les plus riches de Chaville ont les moyens de s’acheter un appartement pour se loger à Chaville.

Dans ce cadre, l’accession sociale (rabais de 10%) est dérisoire et concerne encore moins de monde.

Quant au logement social, la municipalité se désole des 500 demandes déposées  et non satisfaites mais ne propose qu’une soixantaine de logements. Des paroles aux actes, on mesure immédiatement que sa priorité n’est pas de répondre à la crise du logement qui sévit en ce moment en Ile de France.

Pourtant, la municipalité avait noté dans son diagnostic du PADD préalable à la rédaction du PLU, que les jeunes ménages chavillois connaissaient des difficultés pour continuer à habiter dans notre ville par exemple.
En a-t-elle tenu compte dans l’élaboration du centre-ville ou de la rédaction du PLU ?
Pas le moins du monde, la municipalité de droite propose un projet qui ne tient compte ni des besoins des plus défavorisés à Chaville ni des besoins des classes moyennes. Il faut savoir que 50% des ménages chavillois gagnent moins de 2800 euros par mois.
Politiquement, ils ont conçu ce programme immobilier pour les plus riches.

Lors des municipales de 2008, les socialistes avaient fait des propositions très concrètes sur l’aménagement du centre ville. Oui, nous étions pour constuire plus de logements.
Mais nous sommes opposés à un projet qui repousse plus loin dans la banlieue ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter un logement à un prix luxueux.
Nous sommes pour accompagner les chavillois dans leurs parcours résidentiels : que ce soit pour louer au début, et acheter ensuite.
Des dispositifs existent : il y a l’accession sociale, et Chaville doit pouvoir s’appuyer sur les puissantes finances de la communauté d’agglomération.
Le logement est une priorité pour nous. La volonté politique doit être très forte au niveau local pour que les projets servent les intérêts du maximum de chavillois, et non les intérêts de promoteurs immobiliers. Ce n’est pas le choix de la majorité de droite municipale.

Un autre point nous inquiète particulièrement, c’est la situation du commerce de proximité à Chaville.
Nous avons peu de détails sur ce que va être le commerce de proximité dans le nouveau centre ville (concertation j’écris ton nom !) , nous espérons que les enseignes de luxe ne seront pas trop nombreuses.
Nous serons vigilants sur les conditions qui seront faites aux commerçants du marché pendant le déroulement des travaux. Il faut qu’elles soient les meilleures possibles.
Mais surtout nous pensons aux autres quartiers de Chaville. En effet, le recrutement d’un manager de ville n’empêche nullement l’activité des commerces de décliner dans tout Chaville. Ce que nous attendons c’est une vision d’ensemble de la part de la municipalité et non des mesurettes saupoudrées ça et là au gré des entretiens individuels de M. le Maire.

Incendie dans la tour du Doisu, l’alarme ne s’est pas déclenchée

Le vendredi 2 décembre 2011 vers 19h, un incendie s’est déclaré dans une des tours du Doisu. Les habitants sont très inquiets : les conditions de sécurité sont désastreuses.
Fait grave : l’alarme ne s’est pas déclenchée !
C’est un locataire de l’immeuble qui a prêté la pince qui a permis de déclencher la trappe de désenfumage, le matériel fourni par l’Opievoy ne convenait pas.
Une main courante a été déposée.
Déjà en 2008, les locataires avaient déjà dénoncé les dysfonctionnements graves qui s’étaient produits lors d’un incendie. L’Opievoy, propriétaire du bâtiment assurait que le maximum était mis en œuvre. La mairie se plaignait du manque d’entretien.
En 2011, rien n’a changé. La résidence du Doisu est abandonnée au quotidien (les ascenseurs sont souvent en panne, les vitres du hall cassées).
Cette attitude de délaissement caractérisé est inacceptable. La sécurité de tous les locataires doit être sérieusement revue par l’Opievoy en cas d’incendie. Par ailleurs, la mairie doit se saisir de l’entretien général de la résidence du Doisu auprès de l’Opievoy et agir concrètement pour défendre les intérêts des chavillois.

Tristes…

L’été n’avait pas encore dit ses derniers mots et nous étions nombreux à apprendre que Marie-Chantal était atteinte d’une grave maladie.
La faucheuse a frappé vite et fort : elle l’a surprise comme nous l’avons été à notre tour en apprenant la nouvelle.
Malgré cette terrible maladie, Marie-Chantal a eu le courage, la force de se battre et l’envie de vivre, quoiqu’il arrive. Et puis son corps n’en pouvant plus, son esprit l’a entendu
Marie-Chantal Salin : son nom évoque beaucoup de choses à beaucoup d’entre nous.
Nous savons ce que nous lui devons.
La section du PS de Chaville – dont elle fut membre jusqu’au bout – souhaite lui rendre ici l’hommage qu’elle mérite.

Elle fut pour beaucoup un modèle de tolérance, de respect de l’opinion.
Oui Marie-Chantal fut un modèle.
Elle savait combattre avec fermeté, solide dans ses convictions humanistes et, « de justesse d’âme », soucieuse de l’équité,  respectueuse de tous, sans jamais imposer son point de vue autrement que par la force de la persuasion.
Elle fut, Marie-Chantal, une femme d’engagements.
Faut-il aussi rappeler sa disponibilité et son sens du service et de la solidarité manifestés dans ses nombreux engagements associatifs.
Sa probité intellectuelle était reconnue de tous.
Elle fut de la race de ceux qui ont des adversaires mais qui n’ont pas d’ennemis.
Décidément, Marie-Chantal était de ces personnes qui vous réconcilient avec le genre humain !
Une cérémonie aura lieu le jeudi 15 décembre matin à 10H30 à l’Eglise Notre Dame de Lourdes à Chaville Chaville.

Marie-Chantal était impliquée depuis longtemps dans l’association d’aide au logement SNL (Solidarité Nouvelle pour le Logement). Elle tenait à cet engagement et pour cette raison , si vous souhaitez faire un geste, des corbeilles seront à votre disposition lors de la cérémonie à l’église. Vos dons seront entièrement reversés à cette association.
La famille ne souhaite ni fleurs, ni couronnes.

Compte-rendu du Conseil Municipal du 5 décembre 2011

Finances
Concernant la décision modificative n°2 du budget 2011 de la ville nous avons voté  pour toutes les dépenses de fonctionnement.
En dépenses d’investissement nous nous sommes abstenus sur l’opération Hôtel de Ville ; si l’acquisition du pavillon du 8, boulevard de la république nous paraît souhaitable les dépenses pour travaux sont trop élevées.
Nous avons voté contre les travaux de rénovation de la salle de spectacle de l’Atrium (changement de tous les fauteuils) qui ne nous paraissent pas nécessaires.
Nous avons voté contre la fixation des tarifs des services enfance, jeunesse et sports .En effet, une tranche 8 est créée pour les familles ayant un QF supérieur à 2000 euros. Nous n’en avons pas discuté en commission mais surtout nous demandons la révision de toute la grille au global (tranches et QF mensuel).

 

Urbanisme
Nous nous sommes abstenus sur l’avenant aux marchés de travaux de l’école F. Buisson : + 7% d’augmentation.
Nous avons voté contre la fixation des indemnités d’expropriation de la copropriété 1479 AV R. Salengro et le bâtiment 30 rue de la Bataille de Stalingrad.
La Municipalité va payer 3 870 000 euros une propriété qui a été évaluée à 2 367 000 euros par France Domaine. Pour quelles motifs ? Il n’a pas été possible de le savoir. Mais ce différentiel de 1,4 million d’euros est scandaleux.

Education, affaires sociales
Concernant le rapport d’activité 2010 de la société SOGERES délégataire de la restauration collective nous avons noté les 20% de moins d’impayés que l’année 2009 dû à une vigilance accrue.
Nous avons voté la prestation CAF pour la micro crèche de la Mare Adam mais sommes intervenu sur le désengagement de l’état sur les collectivités locales. En effet,de70% le taux de la CAF est passé à 55%.

Inscrivez-vous sur les listes électorales pour pouvoir voter en 2012 lors des élections présidentielles et législatives

Inscrivez-vous sur les listes électorales jusqu’au 31 décembre 2011.

Pour pouvoir voter aux prochaines élections, vous devez remplir toutes les conditions suivantes :

  • être inscrit sur les listes électorales
  • être âgé d’au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin
  • être de nationalité française
  • jouir de vos droits civils et politiques

Pour vous inscrire sur les listes électorales, adressez-vous à la mairie de votre domicile avant le 31 décembre 2011, avec votre pièce d’identité, un justificatif de domicile et, éventuellement, votre ancienne carte d’électeur.

À noter: les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans sont inscrits d’office. Il est toutefois préférable de vérifier cette inscription auprès de la mairie.

Les élections présidentielles auront lieu les dimanches 22 avril et 6mai 2012. Les élections législatives auront lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.