A propos de la laïcité

Par Pierre Barret

La laïcité fait partie des fondements de notre république, au même titre que la liberté, l’égalité et la fraternité. On en entend beaucoup parler, mais qu’est-ce au juste ?

La laïcité désigne la séparation du civil et du religieux dans l’Etat .Issue de la révolution de 1789,  elle  a été consacrée par la célèbre loi de 1905 avec ces 2 articles

« Article 1
La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 2
La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte »

Tout est dit dans ces 2 articles, à laquelle se réfère la constitution de la 5ème république qui inscrit que « la république est laïque », au même titre qu’elle proclame « la république sociale, démocratique », puis, plus récemment « décentralisée ».
Evidemment, comme souvent,  beaucoup tient dans l’application de cette loi.

Cependant, si elle doit parfois être « mise au goût du jour », elle est toujours d’actualité dans ses termes et dans sa finalité : la laïcité « à la française » se distingue, fort heureusement, des conceptions étrangères, soit anticléricale ou antireligieuse d’états totalitaires, soit d’états communautaristes de type anglo-saxon , soit d’états où une religion a une place quasi officielle , de fait (Norvège, pays très christianisé) ou de droit (pays musulmans )

Ce qui pose problème :

-la non-intervention de l’Etat dans ce qui concerne les religions doit être renforcée : à titre d’exemple, le président de la république et les autorités civiles  ne doivent  pas montrer publiquement, ni favoriser leurs convictions religieuses ; l’Etat ne doit pas interférer dans l’organisation des religions (ce qu’elle fait notamment pour le culte musulman)

-l’exercice des cultes doit être garantie : ce qui suppose que soit, honnêtement, permis que tous les cultes aient des lieux suffisants et décents d’exercice (construction de lieux de culte et de  prière par exemple)

-aucune religion ne doit être privilégiée au détriment d’une autre, puisque la loi ne doit en reconnaitre aucune. De même, les courants rationalistes et libre-penseur doivent avoir suffisamment accès aux médias.  De fait, la religion catholique bénéficie d’un plus dans le traitement sur lequel il y a lieu d’être vigilant. A ce titre, devrait être réexaminées les recommandations de la commission Stasi sur la laïcité (instituer des fêtes religieuses autre que catholiques par exemple), revues les aides et avantages, parfois injustifiées, attribuées à l’enseignement privé confessionnel (ce qui est le cas à 95%). Ne pas accepter, par exemple, que certaines  communes de l’ouest de la France n’aient pas d’écoles publiques, sous le prétexte qu’il y a déjà une école privée !

-l’application de la loi sur la laïcité doit se faire sur l’ensemble du territoire de la république : réexaminer les statuts concordataires de l’Alsace et de la Moselle où les pasteurs des religions sont rémunérées, ne pas admettre que des départements français appliquent une loi religieuse différente (Mayotte), ne pas tolérer, dans l’espace public, les signes ostentatoires de prosélytisme religieux (vêtements ou accessoires, cultes rendus dans les rues, présence d’objets à connotations religieuses par exemple des crèches sur la place d’un village ).   Dans ce cadre, s’appliquent la loi sur le voile et sur l’interdiction de la burqa dans l’espace public.

Une laïcité apaisée repose sur la tolérance entre tous, « ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas » et entre les différents croyants. « La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une ». Elle est forcément exigeante, car elle repose  une partie du vivre ensemble. Elle n’exclut pas le fait religieux, elle en prend acte, dans sa sphère privée, cultuelle, voire culturelle. Dans cet esprit, il ne serait d’ailleurs pas choquant, sinon logique, que des cours de « culture religieuse » prennent place dans l’enseignement, non obligatoires et dispensés par le corps enseignant.

Étiquettes :
Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *