Lettre ouverte à Monsieur Guillet, député-maire de la 8ème circonscription

Par le Comité chavillois de défense des retraites ( comité regroupant le Parti communiste, le NPA, Europe Ecologie, Agir et le Parti Socialiste)

Monsieur le Député-Maire,

Mardi 7 septembre, plus de deux millions de personnes ont manifesté à propos du  projet de loi sur les retraites que vous êtes en train d’examiner à l’Assemblée Nationale. C’est pourquoi, nous nous permettons de vous poser les questions suivantes :

Comment pouvez-vous débattre de la manière d’augmenter la durée du travail dans l’avenir pour des personnes ayant déjà un certain âge, alors que le chômage de masse sévit pour les jeunes  ?
Les Français n’ont pas besoin de travailler plus longtemps, mais de travailler tous ! Le vrai problème, c’est le chômage. S’il n’est pas porté remède au chômage, le recul de l’âge de la retraite revient à demander aux gens de travailler plus longtemps alors qu’ils manquent déjà de travail. Le gouvernement veut donner l’impression qu’il affronte la réalité, la vérité est qu’il la fuit.

Pensez-vous que repousser l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans et celui du taux plein à 67 ans, ou d’augmenter le nombre d’annuités, génèrera des emplois supplémentaires et augmentera le nombre de cotisants, ou les ressources des régimes ?
Une partie des personnes entre 60 et 62 ans aura été déplacée de la case retraite vers la case chômage. L’autre partie devra travailler 2 ans de plus, au détriment de l’embauche de centaines de milliers de jeunes à la recherche d’un emploi et au détriment des chômeurs de moins de 60 ans.

Pensez-vous que ces réformes que vous avez votées font baisser le chômage ?
Vous avez encouragé le recours aux heures supplémentaires en les exonérant de cotisations sociales. Ainsi 4 milliards d’euros d’argent public sont dépensés pour inciter salariés et entreprises à faire des heures supplémentaires au lieu d’embaucher des jeunes et des chômeurs … Ces millions d’heures supplémentaires représentent l’équivalent de 420 000 emplois à temps plein …  Vous avez supprimé toutes les règles qui encadraient le cumul emploi retraite. Depuis le 1er janvier 2009, tout salarié peut cumuler, sans limite de revenus, une retraite à taux plein et un salaire à temps complet ou partiel. Les responsables politiques qui multiplient ce genre de réformes font subir aux millions de chômeurs et à leurs proches de graves préjudices.

Pensez-vous que votre projet de réforme est juste ?
Le projet de réformes des retraites fait peser la quasi-totalité des efforts sur les salariés : les salariés fournissent 85% de l’effort financier, la participation des employeurs reste très faible à 15% ! Pourtant, les dividendes versés aux actionnaires sont passés de 3,2% du PIB en 1982 à 8,5% en 2007, en augmentation de 100 milliards d’euros.

Pensez-vous que ce projet est équitable pour les jeunes ?
Ce projet dilapide les ressources du Fond de réserve des retraites pour éponger des déficits dus à la crise alors que ce fond est destiné à faire face, à partir de 2020, à l’arrivée à la retraite des générations nombreuses du papy-boom.

Ne pensez-vous pas avoir fait l’impasse sur la situation de l’emploi alors même qu’elle conditionne l’avenir des régimes de retraite ?
Votre projet n’assure pas l’avenir du financement des retraites au delà de 2018 : l’équilibre financier à l’horizon 2018 n’est assuré qu’en transférant des charges vers l’assurance chômage et l’assurance maladie, charges qui ne sont pas comptabilisées dans le projet. Au bout du compte, vous privilégiez le lobby des assureurs privés et favorisez ceux qui peuvent cotiser à une caisse privée.

Pensez-vous réduire les inégalités liées aux conditions de travail ?
C’est-à-dire réduire la durée de carrière des salariés exposés à des facteurs de pénibilité, et dont l’espérance de vie est inférieure jusqu’à 3 ou 4 années par rapport à l’ensemble des autres salariés ?

Nous vous remercions, en conséquence, de bien vouloir nous apporter vos réponses à toutes ces questions.
Le collectif Chavillois de Défense des retraites.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *