PS Chaville
PS Chaville

Dans les Hauts de Seine, Huchon est devant Pécresse !

DANS LES HAUTS DE SEINE
Avec 51.06% des suffrages exprimés, la liste de Gauche conduite par Jean-Paul Huchon l’emporte dans les Hauts-de-Seine, fief du Président de la République.

Cette victoire est historique. C’est la première de la Gauche depuis la création de ce département en 1964.
La Défaite de M. Santini, tête de liste UMP dans le 92, à Issy-les-Moulineaux (47.55%), et de M. Devedjian, Président du Conseil Général, à Antony (46.45%) sont emblématiques du repli de la droite dans les Hauts-de-Seine.
Cette victoire confirme la progression des idées de la gauche dans le fief des Sarkozy père et fils.
Ce résultat vient aussi sanctionner le clan UMP des Hauts-de-Seine. C’est le rejet de l’affairisme et des pratiques népotiques dans notre département.
A l’image de ce qui s’est passé à Paris il y a quelques années, il souffle dans notre département une volonté de changement. Nouvelles pratiques, nouvelles têtes et nouvelle union de la gauche et des écologistes, nous sommes prêts à conduire ce changement avec les habitants.

MAIS AUSSI A CHAVILLE !
La liste Huchon, rassemblant toute la gauche et les écologistes , a réuni autour de son nom 52,1 % des électeurs à Chaville, avec un taux de participation de 54%.
Nous sommes devant la liste Pécresse dans de nombreux bureaux de vote.
Merci aux 3391 Chavillois qui ont voté pour nous.
C’est la victoire de la gauche et des écologistes rassemblés, qui ont travaillé main dans la main pour cette campagne.
C’est la victoire d’un projet pour la région, du bouclier social et écologiste face au bouclier fiscal.
C’est enfin un message d’espoir pour les années à venir, avec la gauche et les écologistes rassemblés que ce soit au niveau national, au niveau régional ou au niveau local.
Bravo encore à tous et merci.

Tribune groupe Socialiste – Chaville Magazine – Mars 2010

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES POUR 2010
La communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest s’est installée.
Désormais chaque ville a un représentant socialiste ce qui n’était pas le cas auparavant à Vanves, Issy et Chaville.
A la différence de ce qui se passait à Arc de Seine, nous avons obtenu 2 ou 3 représentants (ce que nous demandions) pour les commissions permanentes.
Nous sommes également présents dans les commissions techniques mais non admis dans les 6 syndicats auxquels adhère GPSO.
12 élus de gauche siègent maintenant à la communauté sur 84 représentants. C’est mieux mais c’est encore insuffisant.
Les Verts n’ont aucun représentant !
Seule l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct garantira une véritable représentation de l’opposition.
Concernant les orientations budgétaires municipales, la crise internationale est très loin d’expliquer la situation dans laquelle nous nous trouvons.
La politique gouvernementale a un impact sur les collectivités locales qui sont pourtant à l’origine de 70 % des investissements publics.
La dotation globale de fonctionnement (DGF) est en augmentation de seulement la moitié de l’inflation. La contribution de la CAF est en baisse significative. La suppression de la taxe professionnelle, qui constitue
la moitié des recettes fiscales des collectivités locales et l’essentiel de celles des communautés d’agglomération, aggrave un peu plus le déficit.
Année après année, des lois sont votées qui réduisent le pouvoir fiscal des communes sans assurer les compensations de ces réformes.
Lorsque Monsieur le maire assure « qu’il n’y a pas eu de réduction de l’offre des services à la population » il semble oublier la fermeture des centres de loisirs en août, celle, définitive, des Petits Bois et son transfert à l’école Ferdinand Buisson non desservie par le Chavilbus !
Dans le plan pluriannuel des investissements (PPI) dont la collectivité souhaite se doter nous n’avons :
– rien concernant l’accueil de loisirs disparu du centre ville.
– rien sur les crèches malgré les 30 000 m2 de logements
en plus dans la ZAC sans compter les opérations importantes
en cours.
– rien sur une maison de retraite médicalisée adaptée et
abordable alors que le boom du très grand âge est annoncé.
– rien sur la politique du logement (le prix du logement à
Chaville étant un frein à l’installation).
– rien sur la mixité d’usage de la rue.

Pour nous, les inquiétudes demeurent, et pas des moindres.
Jocelyne Quoniam, Yannick Avelino, conseillers municipaux
Tel: 0147505096 (Parti Socialiste – Section de Chaville – BP 20)
Mail: ps.chaville@laposte.net – Site internet: http://chaville.parti-socialiste.fr