Etats généraux : tout ça pour ça ?

Une part du voile vient donc d’être levée suite à la conclusion des Etats Généraux, en gestation depuis des mois. Une part seulement, tant il demeure de zones d’ombres dans ce qui nous a été présenté présentée le 4 février dernier. Mais une part cependant suffisante pour réaliser que le chef-d’œuvre annoncé relève bien davantage du bricolage, de l’improvisation, de la communication.
Combien en aura-t-il fallu, pourtant, d’ateliers de réflexion, de groupe de travail, … pour en arriver à ça ?.
Certes, l’emballage de l’opération est d’un aspect chatoyant.
Nous ne sommes plus à la grande époque 2009 :
– où la très courte concertation sur le projet centre ville a été programmée en plein été, sans échanges ou débats au préalable avec les habitants.
– où les chavillois se sont vu dessaisir du projet de centre ville déclaré d’intérêt communautaire.
– où la décision de fusionner Arc de Seine à Cœur de Seine s’est menée au sabre d’abordage, sans que la population de ces deux intercommunalités (300.000 personnes) n’ait été consultée sur le sujet. Tout juste l’a-t-elle été par un concours lancé auprès des habitants pour trouver le nom de la future entité. En fait, les habitants n’ont pas eu de bonnes idées et il a été confié à une agence de communication le soin de trouver le nom : Grand Paris Seine Ouest, voilà, l’imagination est au pouvoir !
L’année 2010 sera, pour le maire et son équipe, marquée par davantage de savoir vivre dorénavant, de savoir faire. On s’engage à écouter.
Mais sur le fond, rien n’a vraiment changé. Toujours le même flou artistique sur les véritables finalités de ses Etats Généraux, les mêmes platitudes sur ses justifications. Et toujours, à l’arrivée, cette incapacité à ajuster les moyens aux besoins des Chavillois.

Ces Etats Généraux sont tout sauf porteur d’une quelconque ambition pour les Chavillois. A peine dévoilé, il nous laisse dans la bouche le goût amer de la confusion, de l’inabouti, et surtout d’une belle occasion manquée : les Chavillois ne s’y sont pas trompés en définitive au vue de leur très faible participation aux ateliers.

Étiquettes : ,
Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *