Tribune Groupe PS – Chaville Magazine – Décembre 09 / janvier 2010

NOS SERVICES PUBLICS LOCAUX SONT MENACÉS.

Alors que la décentralisation a représenté une conquête démocratique décisive et positive pour notre pays, pour les collectivités territoriales et pour les citoyens, le gouvernement veut imposer des lois de recentralisation qui vont mettre en danger l’action des communes, des départements et des régions pour notre éducation, notre santé, nos transports publics, nos emplois et notre aide sociale.
Les collectivités territoriales sont mieux gérées avec une dette 10 fois moins importante que celle de l’État alors qu’elles assurent plus de 70 % de l’investissement public.
La décentralisation, c’est la démocratie locale au service des citoyens. Il faut une réforme territoriale pour l’améliorer, pas pour l’annihiler.
Le gouvernement veut faire croire que ces lois permettront de réduire le coût des collectivités pour les Français. C’est l’inverse qui se produira.
Les modalités projetées de suppression de la taxe professionnelle et les mesures fiscales prévues auraient pour conséquence de transférer une part importante des impôts locaux des entreprises vers les ménages et un affaiblissement des services publics locaux. Cette suppression non compensée représente une aggravation inacceptable.
Avec la disparition de ce qu’on appelle « la clause de compétence générale » pour les départements et les régions, ces collectivités ne pourraient plus soutenir les associations locales, sportives, culturelles, en obligeant les communes à le faire seules.
Tout le tissu associatif serait remis en cause.
Ces lois comportent en outre une grave manipulation électorale avec un changement du mode de scrutin destiné à avantager la droite: l’équité électorale n’est pas au rendez-vous.
Partout en Europe, les régions et les métropoles se renforcent pour gérer le développement économique, pour organiser les transports et pour assurer le développement durable des territoires.
C’est cela la modernité.
Le PS propose une réforme alternative, fondée sur une triple exigence: consolider la décentralisation, approfondir la démocratie et rétablir la justice et l’égalité territoriale.
Jocelyne Quoniam, Yannick Avelino, conseillers municipaux
Tel: 0147505096 (Parti Socialiste – Section de Chaville – BP 20)
Mail: ps.chaville@laposte.net

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *