Le Conseil général entrave la réalisation de logements sociaux dans le 92

En dépit des objectifs nationaux et départementaux ambitieux annoncés, le Conseil Général fait peser de graves menaces sur le financement des programmes de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine.

En effet, le Conseil Général ne respecte pas ses délibérations votées sous la présidence de M. Sarkozy. Aujourd’hui, il octroie des financements largement inférieurs avec en plus des critères très « opaques ».

Nous dénoncons le double discours de M. Devedjian qui, en tant que Ministre de la Relance, encourage la réalisation de nouveaux logements sociaux et, en tant que Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, n’apporte pas les financements nécessaires et ne respecte même pas les délibérations adoptées par l’Assemblée départementale.

Le Président du Conseil Général annonce la réalisation de 3 000 logements sociaux dans le 92 :

Faux. Il s’agit d’un chiffre fantaisiste qui intègre 1 300 logements rachetés à Icade et qui ne sont pas de la production HLM (les loyers comme les occupants des logements restent les mêmes).

Nous demandons à M. Devedjian de rendre public le montant des aides à la réalisation de logements sociaux attribuées par le Conseil Général en 2009 en précisant le nombre de logements subventionnés par ville et leurs types (PLS, PLUS, PLAI).

En effet, non seulement le nombre de logements réalisés est loin des objectifs fixés mais en plus il s’agit essentiellement de logements « intermédiaires ».

Le Président du Conseil Général annonce que l’investissement du Département logement s’élève à 75 millions d’euros :

Faux. Il s’agit là d’une affirmation gratuite. Sans publication des aides attribués commune par commune, nous ne pouvons savoir quel effort financier le Conseil Général a consenti en faveur du logement social.

En outre, si l’on se réfère à la délibération du 30 mars 2007, on observe que M. Devedjian intègre dans son calcul les aides de l’Etat qui s’élèvent à 34.8 millions d’euros pour le logement, et dont le Département a reçu la délégation.

L’effort financier du seul Conseil Général représente 47.5 millions d’euros pour le logement, et plus précisément 31.5 millions d’euros pour le logement social…

Dans l’hypothèse où ces fonds auraient bien été alloués à la réalisation de logements sociaux.

image006Concernant l’opération de créer 4 nouveaux logements passerelles à Chaville, nous nous associons à Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) pour regretter que le Conseil Général du 92 ait décidé de supprimer les subventions accordées à ce programme immobilier social porté par l’association SNL92, entraînant l’arrêt du projet.

Bruno Lemoine
Maire-adjoint de 1995 à 2008

Étiquettes : , , ,
Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *