PS Chaville
PS Chaville

Lettre ouverte à Patrick Devedjian, Président du Conseil général des Hauts-de-Seine


L’annonce à grand bruit médiatique de l’arrivée du fils du Président à la tête de l’Etablissement public de La Défense ne fait honneur ni à notre département ni à la République. Cette annonce a d’ailleurs déclenché tour à tour la colère et l’ire de nombreux élus de droite comme de gauche.

La Défense et les Hauts-de-Seine méritent mieux que le népotisme et l’amateurisme.

L’avenir de La Défense ne doit pas être la proie du combat partisan d’une droite à la dérive monarchique ou d’un Etat partial qui bafoue les collectivités territoriales et la démocratie locale.

Il faut au contraire doter l’EPAD d’une présidence reconnue par tous, en capacité de rapprocher sans les opposer l’indispensable rôle de l’Etat avec celui des élus locaux, de la région, du conseil général et des communes et ce dans l’intérêt général de nos concitoyens.

Nous aurons une séance publique du Conseil général le 23 octobre prochain.

D’ici là, il est temps, Monsieur le Président, que vous preniez vos responsabilités républicaines et que vous acceptiez de ne pas céder à l’injonction dont personne n’est dupe puisque chacun sait que ce n’est votre choix.

Je reste à votre disposition pour qu’ensemble, nous trouvions une autre issue.

Pascal Buchet
1er secrétaire fédéral du PS 92
Conseiller général des Hauts-de-Seine

Ces 100 milliards que les spéculateurs veulent faire payer aux Français

 

par Patrick Fournier

________________________________________________________________________ 

Résumé de l’article :

 

Fin septembre, le gouvernement a ré évalué à 140 milliards le déficit de la France pour l’année 2009, au lieu des 52 milliards initialement prévus, soit 100 milliards de plus surtout si on y ajoute les 23 milliards de déficit de la sécurité sociale !

 

Ces 100 milliards sont directement la propriété de nos « as de la finance » !

 

Pourtant, ce sont les Français qui paieront cette dette et non les spéculateurs. Ces derniers ont réussi le tour de passe-passe de nous refiler le bébé.

 

A côté, même le paquet fiscal, avec ses 15 milliards d’€uros fait figure de nain financier.

 

Et pourtant, avec 100 milliards d’€uros, on peut payer 5,5 millions de personnes chaque année, bien plus que le chômage officiel qui ne serait que de 3 millions de personnes !

 

Et pendant ce tant là, nos financiers se demandent comment se répartir le milliard de bénéfice qu’ils ont mis de côté sur notre dos !

 

(suite…)