Rentrée scolaire 2009 : l’éducation de nos enfants en danger

– Suppressions massives de postes : 11 000 en 2008, 13 500 en 2009, 16 000 prévues pour 2010.
Conséquences : nombreuses fermetures de classes, remplacements non assurés, suppressions d’options et
de disciplines, hausse des violences…
– Moins d’infirmiers et moins de médecins dans les écoles.
– Suppression progressive de la carte scolaire, créant un système éducatif à deux vitesses.
– Diminution des moyens dans les écoles maternelles rendant difficile pour les parents la scolarisation
des moins de 3 ans.
– Nouveaux enseignants moins bien formés à cause des réformes du gouvernement.
– Journées plus longues pour les élèves du primaire avec la semaine de 4 jours :
élèves mis sous pression, notamment les plus fragiles.
– Disparition des RASED (réseaux d’aides spécialisées pour les élèves en difficulté).
– Diminution du nombre d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui accompagnent les élèves handicapés.
– Réforme de l’enseignement professionnel se traduisant par un étranglement des filières et
des difficultés grandissantes pour les élèves les plus fragiles.

Le parti socialiste propose :
> Un moratoire immédiat sur les suppressions de postes et une programmation pluriannuelle des recrutements de personnels.
> Un plan de lutte contre les inégalités scolaires : renforcer les ZEP, diminuer le nombre d’élèves par classe, promouvoir les expériences innovantes, soutenir les familles en difficulté et assurer la mixité sociale.
> Un vaste chantier d’amélioration des méthodes pédagogiques pour la réussite de tous, à tous les niveaux scolaires et avec l’ensemble des acteurs concernés.
>  Une revalorisation des métiers de l’éducation et une rénovation de la formation des enseignants. Il faut investir dans l’avenir de notre pays et de nos enfants en faisant de l’éducation une priorité absolue

Participez à la construction du projet des socialistes pour l’éducation :
http://www.agirpourleducation.fr

Étiquettes : , ,
Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *