Condamnation des propos de Georges Frêche sur l’équipe de France de football

LA section de Chaville du Parti Socialiste, réunie lundi 4 décembre, a adopté le texte suivant, à l’unanimité moins une voix :

M. Georges Frêche, président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, a récemment affirmé, au sujet de notre équipe nationale de football : « Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s’il y en a autant, c’est parce que les Blancs sont nuls. J’ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze Blacks. »

Ces propos ne peuvent être ceux d’un socialiste.
Intervenant après d’autres déclarations de même teneur il y a quelques mois, ils sont inexcusables et en complète contradiction avec les valeurs les plus fondamentales du Parti Socialiste.

Réunie le 4 décembre 2006, la section socialiste de Chaville condamne donc sans réserve ces propos et demande à la direction nationale que M. Frêche soit exclu du Parti Socialiste si la Commission Nationale des Conflits confirme la véracité de ses propos.

Previous post
Next post

One Response to Condamnation des propos de Georges Frêche sur l’équipe de France de football

  1. Anthony Stéphan says:

    Je salue et garde en mémoire cette prise de position.
    Il n’y a plus qu’à espérer que les huiles du PS fassent de même et soient un peu moins timides et hypocrites sur la question qu’à l’heure actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *