PS Chaville
PS Chaville

Résultats du vote du projet Socialiste à Chaville

Ci-après les résultats du vote du jeudi 22 juin sur le projet Socialiste, pour la section de Chaville :

Inscrits :       97
Votants :      34    (35%)

Pour :          20    (59%)
Contre :         1    (3%)
Abstention : 13    (38%)

Ces résultats sont à comparer aux résultats nationaux partiels après 70% de dépouillement:
Pour:                  (85%)
Contre:               (5%)
Abstention:         (10%)
Voir et écouter sur le site du PS les commentaires de Julien Dray >>> http://www.parti-socialiste.fr/tiki-index.php?page=060623_pointpresse_dray

Projet socialiste : Rénover Maintenant prône l’abstention

La position de Rénover Maintenant sur le vote du projet le 22 juin dans les sections du PS. Elle comporte :

– l’édito (explication de vote) de Thierry Mandon qui explicite la décision de Rénover Maintenant de proposer une ABSTENTION constructive sur le texte du projet

– le texte des 4 amendements que Rénover Maintenant recommande de soumettre au vote des militants, dans un esprit de large ouverture, dans les sections et les conventions fédérales consacrées au projet.

Voir la totalité du texte >>> position de vote Rénover Maintenant

Développement durable : réactions d’un adhérent au projet du Parti Socialiste

La première partie du projet PS s’intitule « Réussir le plein emploi dans un développement durable » ; le troisième chapitre de cette partie a pour titre « Un modèle de croissance durable ».

Le premier volet de ce chapitre est le développement durable si bien qu’il apparaît comme un aspect particulier, un volet de la croissance durable. Je pense que c’est une erreur car l’objectif général est le développement durable et la croissance durable est une condition.

Cela traduit l’embarras du Parti face au développement durable.

En fait il aborde dans les propositions relatives au développement durable : le problème des indicateurs de croissance (pourquoi ne pas parler d’indicateurs de développement durable. Nouvel embarras).

Il traite de l’économie d’énergie et des nouvelles énergies, il aborde enfin les taxes aux activités polluantes.

Ces trois points apparaissent vraiment réducteurs par rapport au problème de développement durable.

· Il aurait fallu rappeler que le parti adhérait aux trois dimensions du développement durable : l’économique, l’écologique et le social et à leurs interactions obligatoires.

· La croissance durable fait partie de la dimension économique. Mais en la mettant en titre le Parti semble faire le choix du « tout économique » dans le développement durable. Cette impression est renforcée par la proposition sur les indicateurs de croissance.

· La diversification des sources d’énergie renvoie à la dimension écologique.

· Les dimensions sociales, d’éthique, d’équité, du développement durable sont absentes.

Il eût été utile de dire que le développement durable se pose au niveau global, mais aussi au niveau local et que les deux niveaux ont une même importance pour le Parti.

Cette approche réductrice est d’autant plus dommageable que le développement durable (Rio 1992), longtemps resté une expression incantatoire, mise en avant à toutes les occasions, prend actuellement des formes concrètes dans de nombreux domaines d’activités. Il est l’objet d’interrogations et de nombreux débats. Même si la notion demeure l’objet de controverses, notamment de la part des économistes, s’il contient encore une dose d’utopie, une position plus claire du Parti serait souhaitable.

A lire : « Devoirs de vérité » – François Hollande, dialogue avec Edwy Plenel – Stock

Livre d’entretiens, Devoirs de vérité est un dialogue sans complaisance entre François Hollande et le journaliste Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du Monde : sur le bilan de la gauche au pouvoir, sur ses impensés et ses non-dits, sur ses contradictions, sur son projet et sur les espérances qu’elle peut lever. 9 ans après son élection à la tête du PS, 1 an avant une échéance électorale majeure pour la gauche, François Hollande a choisi de prendre la distance et le recul sur l’action des socialistes pour mieux esquisser l’avenir.
C’est un livre où le leader de l’opposition répond sans fard :
– sur la stratégie des socialistes au sein de la gauche : le PS propose un « contrat de gouvernement pour cinq ans, réactualisé et repensé à mi-mandat, avec un partage des responsabilités justifiant un accord électoral »
– sur le couple militant qu’il forme avec Ségolène Royal : « deux libertés »
– sur sa triple filiation politique : Mitterrand le « primat de la volonté », Delors « la culture du compromis », Jospin « la victoire de la raison ».
C’est d’abord un livre de « vérité ». Pas une vérité révélée qui devrait s’imposer à tous. Mais la vérité d’un homme qui refuse la duplicité et la démagogie. La vérité parce c’est la seule façon pour la gauche de s’installer durablement au pouvoir.

Bulletin Chaville Socialiste Juin 2006

Combien de classes dans la future école du centre-ville ?
Vos candidats députés Françoise Roure et Bruno Lemoine
Projet 2007 : « Réussir ensemble le changement »
Pour plus de sécurité à Chaville
Grand succès pour la campagne d’adhésion au PS

A voir dans le bulletin de la section >>> Chaville Socialiste Juin 2006

La section de Chaville triple ses effectifs

Une fois n’est pas coutume, la réalité est plus rapide que l’information.

Nous vous annoncions la semaine dernière le doublement des effectifs de la section de Chaville. En réalité, avec désormais plus de 100 adhérents, c’est plus du triplement des effectifs dont il faut désormais parler. Deux réunions de présentation au Campanile et une réunion de section n’auront pas suffit à l’accueil de tous nos nouveaux adhérents.

Ces présentations ont permis à chacun de s’exprimer et d’expliquer les raisons de leur nouvel engagement. Si tous expriment leur désaccord, voire leur écoeurement, face à l’attitude du clan au pouvoir, tous parlent également d’une prise de conscience de la nécessité de s’investir personnellement pour faire changer les choses.

Si l’on ne peut parler d’engouement pour la politique, il faut tout de même se réjouir de ce renforcement de la conscience politique, et ce, autant lorsqu’il s’agit de gonfler les rangs du PS que, comme l’année dernière, pour gonfler ceux de l’UMP.

Tous les partis ont besoins de ce nouveau souffle pour mieux prendre en considération les aspirations de nos concitoyens. Ne plus entendre dire que nos hommes politiques sont à des années lumières de nos préoccupations, passe immanquablement par un engagement citoyen. Pouvoir peser sur la volonté politique au plan national comme sur les décisions prises au plan municipal (aménagement du centre ville de Chaville, préserver la maternité de l’Hopital de Sèvres, améliorer la désserte et l’efficacité des transports en communs …etc.) dépend essentiellement de la volonté de chacun. Rien ne pourra se faire sans vous, à condition que vous soyez présents.

La section de Chaville est résoluement engagée dans cette démarche et entend donner davantage la parole à chacun pourvu que chacun en fasse la démarche. Cette volonté, nous l’avons fortement exprimée en début d’année; cet afflux massif de nouveaux adhérents crée désormais des obligations. Nous souhaitons de tout coeur vous apporter les réponses que vous êtes en droit d’attendre et ne surtout pas vous décevoir.

La section PS de Chaville double ses effectifs

L’immense succès National de la campagne d’adhésion au PS rencontre un écho encore plus important sur la section de Chaville qui double ses effectifs.

Ces nombreux sympathisants ont décidés de franchir le pas et de prendre leur avenir en main. Ce sera l’occasion pour eux de participer à l’élaboration du projet et de désigner le candidat de leur choix pour l’élection présidentielle de 2007.

Ceux-là ont compris que s’ils veulent voir avancer leurs idées, il fallait s’investir et faire bouger les choses de l’intérieur.